22/06/2018 20:56
Le Japon a décidé de suspendre ses exercices d'évacuation, après les pourparlers historiques entre Washington et Pyongyang, a annoncé vendredi 22 juin le porte-parole du gouvernement japonais.
>>Séoul déclare la suspension des exercices militaires avec Washington en août
>>RDPC: les manœuvres "suspendues indéfiniment" sur la Péninsule

Le porte-parole du gouvernement japonais, Yoshihide Suga.
Photo: EPA-EFE/VNA/CVN

La décision intervient après la rencontre le 12 juin du président américain Donald Trump et du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, au cours de laquelle les deux hommes ont signé un accord appelant à la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

"Suite aux avancées réalisées à l'occasion du sommet États-Unis - RPDC, nous allons interrompre pour le moment les exercices impliquant des habitants", a déclaré Yoshihide Suga aux journalistes, confirmant des informations de presse données jeudi 21 juin.

Le gouvernement va à présent se contenter d'informer régulièrement la population sur le système d'alerte du pays et sur "le comportement à adopter" en cas de frappe de missile sur le Japon, a précisé M. Suga.

L'an dernier, Pyongyang a tiré deux missiles qui ont survolé l'archipel nippon et en a fait tomber plusieurs en mer au large du pays. Cette année, des centaines d'habitants de Tokyo ont cherché refuge au cours du premier exercice de ce type dans la capitale nippone.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.