11/01/2016 18:30
Le IIe Congrès national s'est réuni du 11 au 19 février 1951 dans la commune de Vinh Quang, district de Chiêm Hoá, province de Tuyên Quang (Nord), avec la participation de 158 délégués et de 53 suppléants, représentant les plus de 766.000 membres du Parti de tout le pays.
>>Le Ier Congrès national du Parti communiste du Vietnam

Le Président Hô Chí Minh.
Photo : Archives/CVN
Le Congrès a eu une signification très importante. La réussite de la Révolution d'Août a donné naissance à l'État de la République démocratique du Vietnam.

Le peuple vietnamien a dû faire face à des défis extrêmement importants dont l'entrée des troupes de Tchiang Kai Shek au Nord du pays. Avec l'aide de l'armée britannique, l'armée française est retournée au Sud, dans le but de contrecarrer la création du premier et plus jeune État ouvrier en Asie du Sud-Est.

Le pays était exposé et, en même temps, face à trois défis : les ennemis dans et hors du pays, les conséquences des 80 années sous le double joug colonial et féodal, et surtout la famine de 1945 qui avait fait plus de deux millions de morts.

Devant la situation critique, le Comité central (CC) du Parti, le gouvernement et le Président Hô Chí Minh ont concentré la direction sur la résistance, éliminé de façon habile les ennemis, profité du temps pour préparer une longue résistance.

Le Président Hô Chí Minh a déclenché un mouvement de lutte contre la famine, l'ignorance et les envahisseurs étrangers, et encouragé tout le peuple à renforcer la production, organisé les élections générales, procédé à l'élection d'une Assemblée nationale (Ière législature), créé le gouvernement et promulgué la Constitution de 1946.

Pour maintenir la paix et l'indépendance nationales, le Vietnam a poursuivi ses négociations avec les colonialistes français. Cependant, ces derniers étaient décidés à reconquérir le Vietnam. Ils se sont livrés à de nombreuses exactions à Lang Son, à Hai Phòng, puis à Hanoi. Le pays a fait des concessions. Cependant, plus le Vietnam en faisait, plus les colonialistes français en profitaient pour empiéter sur ses droits. C'est pourquoi, tous les habitants se sont levés pour s'opposer au colonialisme, défendre la Patrie.

Le soir du 19 décembre 1946, le Président Hô Chí Minh lança un appel à la nation : "Plutôt tout sacrifier que de perdre l'indépendance et vivre en esclaves !"

Pour continuer le développement de la ligne de résistance, d'édification nationale, le CC du Parti a décidé de convoquer son IIe Congrès national. Le Congrès s'est réuni du 11 au 19 février 1951 dans la commune de Vinh Quang, district de Chiêm Hoá, province de Tuyên Quang (Nord), avec la participation de 158 délégués et de 53 suppléants, représentant les plus de 766.000 membres du Parti de tout le pays. Des délégués des Partis communistes de Chine et de Thaïlande étaient aussi présents.

Le Parti a décidé de rendre publiques ses activités, de prendre le nom de "Parti du Travail du Vietnam" avec l'adoption d'un Programme politique, d'une Déclaration et de nouveaux Statuts. Un Comité central de 19 membres et de dix suppléants a été élu, avec à sa tête Hô Chí Minh comme président et Truong Chinh réélu secrétaire général.

Le IIe Congrès national a eu une signification très importante, marquant un nouveau développement du PCV et préparant les conditions nécessaires pour une victoire totale de la résistance contre les colonialistes français.
 
CPV/VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.