28/02/2021 11:09
Le Chô family homestay dans le district de Bac Hà, province de Lào Cai, au Nord, est apprécié des touristes vietnamiens et étrangers souhaitant découvrir la culture H'mông en séjournant chez l’habitant. Son propriétaire est Vàng Seo Chô.
>>Bac Hà, une destination touristique culturelle
>>Le tourisme communautaire dans le Nord-Ouest
>>Quand les femmes d’ethnies minoritaires prennent leur destin en main

Vàng Seo Chô dans son homestay à Bac Hà, province montagneuse de Lào Cai, au Nord.

Le Chô family homestay est entouré d’un verger de pruniers. La maison sur pilotis a subi quelques modifications pour être aujourd’hui munie d’une douzaine de chambres confortables.

Aux murs sont accrochés des outils agricoles et des tissus traditionnels. L’ensemble de la décoration est réalisé en matériaux naturels tels que bois, bambou ou feuilles de palmier.

"J’ai commencé la rénovation de notre maison en 2016. Ce fut difficile au début à cause du transport des matériaux. Je voulais surtout que notre maison conserve les traits et les couleurs de mon ethnie, et dispose malgré tout de suffisamment d’équipements pour accueillir même les touristes les plus exigeants", confie Chô.

Ne plus subir mais agir

Né en 1989, Vàng Seo Chô est l’un des rares jeunes de l’ethnie H'mông à être sorti de la pauvreté en se lançant dans le homestay. Dans le passé, sa famille a traversé des épreuves difficiles. Son revenu principal provenait de la vente de maïs et de riz qu’elle cultivait.

"Il est arrivé à plusieurs reprises que les catastrophes naturelles causent la perte de nos récoltes et fassent chuter nos revenus à zéro. Nos estomacs criaient alors famine", raconte avec tristesse Vàng Seo Chô qui a dû quitter le lycée alors qu’il n’était qu’en classe de seconde. "J’ai mal vécu le fait de ne plus pouvoir aller au lycée avec mes amis. Afin de gagner de quoi manger, je travaillais dans un hôtel du district de Bac Hà. Et c’est dans cet établissement que j’ai eu l’occasion de rencontrer des touristes vietnamiens et étrangers".  Lié étroitement à son village natal dans la commune de Ban Phô, Vàng Seo Chô a pour ambition de mettre en valeur les potentiels de sa région en y développant le tourisme.


Le Chô family homestay.


"Les villages artisanaux, les beaux paysages naturels... sont les points forts de notre localité et je pense qu’ils peuvent attirer des touristes de tous les coins du Vietnam et de l’étranger. Je pense qu’afin d’échapper à la pauvreté, il faut s’appuyer sur les potentiels et atouts des localités en offrant aux touristes l’expérience authentique et unique d’un séjour chez l’habitant", dit Chô.

Quelques temps après avoir été embauché dans l’hôtel, Chô reprend ses études au lycée tout en travaillant à côté. Il décroche finalement son bac et réussit le concours d’entrée au Collège de Lào Cai où il fait ses études pendant trois ans. Conscient des difficultés de la vie en montagne, Chô fait de son mieux et s’investit complètement dans ses études. "Je pense que pour échapper à la pauvreté, il faut tout d’abord bien étudier et, par la suite, mettre les connaissances acquises en application dans le travail", explique le jeune homme.

Une fois son diplôme en main, Chô travaille en tant que guide touristique dans les montagnes du Nord-Ouest. Fort de ses expériences dans le tourisme, le jeune H'mông fait ses premiers pas dans le séjour chez l’habitant en 2016. 

À l’heure actuelle, le homestay de Vàng Seo Chô est en mesure d’accueillir entre 20 et 30 personnes, ce qui lui rapporte un revenu de quelques centaines de millions de dôngs chaque année. Une activité qui permet à sa famille de vivre de manière plus aisée. "Le tourisme nous rapporte aujourd’hui des revenus importants en complément des travaux champêtres et notre vie est bien meilleure. Le pic de notre activité touristique se situe entre août et novembre", informe Vàng Seo Chô.

"C’est la première fois que je séjourne dans ce homestay à Bac Hà et je suis très satisfait. La maison est belle et dispose de tout le confort nécessaire, les repas sont bons et la famille est très accueillante ! Que demander de plus ? J’y reviendrai sans aucun doute !", s’enthousiasme Josep Gasso, un touriste espagnol.

Selon Vàng Seo Lu, secrétaire de l’Organisation de la jeunesse communiste Hô Chi Minh de la commune de Ban Phô, "Vàng Seo Chô est un exemple pour la jeunesse de création de start-up. Il pousse de nombreuses autres personnes à se lancer dans le tourisme communautaire et se diriger vers une nouvelle orientation dans le développement de l’économie familiale".

Texte et photos : Phuong Mai/CVN

 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.