11/12/2016 08:21
Le rituel Hâu dông, encore appelé Hâu bong ou Lên dông, rite religieux de la Déesse- Mère (Dao Mâu), est une pratique religieuse populaire à la dimension à la fois spirituelle et artistique.
>>UNESCO : une Vietnamienne élue au Comité consultatif pour le patrimoine culturel immatériel
>>Hâu dông au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO
>>Le culte des Déesses-Mères des Trois mondes, une croyance purement vietnamienne

Les rites du Hâu dông sont principalement réalisés dans des temples.  

C’est un rituel utilisé pour se connecter à l’esprit de la Déesse-Mère et d’autres divinités, afin de leur communiquer ses préoccupations et ses prières pour être en bonne santé et ne pas manquer d’argent.

L’assistante du médium.
Les médiums ont le rôle d’intermédiaire. Ils sont censés être en mesure de communiquer directement avec les esprits pour que les participants de la cérémonie (le public) puissent entrer en contact avec les esprits et leur demander leur bénédiction. La cérémonie a souvent lieu dans des temples ou des palais. Des espaces religieux solennels pour vénérer les divinités et leur faire des offrandes.

Le médium est l’intermédiaire entre le monde des esprits et le monde réel.

Le médium se produit sur une scène devant l’autel de la Déesse-Mère. Homme ou femme, il se maquille minutieusement à chaque rituel : poudre, fard à joue et rouge à lèvres font partie du costume. Les tenues portées et les gestes effectués sont propres à chaque divinité. Le médium est toujours accompagné par deux ou trois assistants chargés de l’aider à effectuer les rituels et changer de costume. Des musiciens sont assis près de la scène et jouent de la flûte, du tambour et de la cithare à deux cordes. Ils sont accompagnés par deux ou trois chanteurs qui donnent de la voix quand l’esprit s’est incarné dans le médium.

Le chant châu van (médiumnité) est toujours un grand moment dans les rituels. 

À chaque cérémonie, le médium entre en contact avec plusieurs divinités. Trente-six sont invoquées successivement.

Le +Hâu dông+ est un musée vivant de la culture vietnamienne. 

Texte : T. Hà - H. Hoàng/CVN
Photos : Anh tuân/VNA/CVN







 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires prennent leur destin en main

Le tourisme culturel est un vecteur d’attractivité de Quang Ninh Réputée pour ses paysages variés et époustouflants, la province de Quang Ninh (Nord) dispose également d’un patrimoine culturel et historique remarquable. La diversité culturelle de ses communautés ethniques et leurs traditions historiques sont désormais l’un de ses atouts touristiques majeurs.