29/06/2019 11:45
Moins connue et touristique que Sa Pa, la province de Hà Giang offre des paysages montagneux tout aussi exceptionnels. Un circuit mythique en moto vous permet de sortir des sentiers battus.
>>Plongée dans la "saison des fleurs sur la pierre" à Hà Giang
>>Escapade hors du temps à Hà Giang

Des rizières au-dessus des nuages. 

La province de Hà Giang est située à la frontière sino-vietnamienne, à l’extrême Nord du Vietnam. Beaucoup de minorités ethniques vivent dans cette région montagneuse, notamment les H’mông (environ 30% de la population locale) et les Tày (20%). Ce n’est pas une destination très touristique comparée à Sa Pa (province voisine de Lào Cai). Cependant, la beauté des paysages est sidérante, entre les rizières à flanc de montagne, les champs de maïs, les sommets et la vue. 

Le Ha Giang Loop (en français "la boucle de Hà Giang"’) est un circuit mythique en moto, parfait pour les personnes prêtes à sortir des sentiers battus. Ce voyage dure entre trois et cinq jours, et peut se faire en scooter ou en motocross pour les plus téméraires. Il est très populaire parmi les fans de moto, les amateurs de photographie ou tout simplement ceux attirés par la montagne. Étant donné l’engouement des visiteurs ces dernières années, la route a été considérablement améliorée. Néanmoins, l’aventure n’est pas sans danger et nécessite des précautions particulières.

Préparatifs

Tout d’abord, comme la route n’est pas toujours en excellent état, il est essentiel d’avoir une bonne moto ou un bon scooter. Les loueurs refusent d’ailleurs de prêter des scooters manuels, les considérant peu pratiques pour une route de montagne. Ils vous répéteront (à raison) qu’il ne faut pas conduire trop vite et toujours avec la plus grande prudence. Il est courant de rencontrer des camions sur les petites routes sinueuses de Hà Giang.

Évitez également de conduire de nuit et lorsqu’il pleut trop fort, à cause des glissements de terrain. À condition de rester prudent, ce trajet est accessible à tous, même pour les personnes qui n’ont pas une grande expérience en conduite.

Pour vivre sereinement son expérience, il faut également bien préparer son sac. Si voyager en moto impose de voyager léger, certains éléments restent néanmoins indispensables. Étant donné la rareté des distributeurs dans la région, il faut impérativement avoir avec soi une liasse suffisante de billets. En ce qui concerne les vêtements, la température peut vite baisser, surtout lorsqu’il pleut. Emporter des gants, un pull chaud, une cape et un pantalon de pluie est donc loin d’être superflu, même en été.

Arrivée à Du Già sous le soleil.

Le soleil, surtout dans cette région montagneuse, impose le recours à la crème solaire et à des lunettes teintées. Une trousse de secours peut s’avérer très utile en cas de pépin. Et il ne faut pas oublier de prendre de quoi s’hydrater pendant la route.

Une fois que votre attirail est prêt et que votre sac est fait, il existe des bus de nuit avec couchette qui partent directement de Hanoï. Confortables et économiques, ils vous feront économiser une nuit d’hôtel. Sans oublier que le trajet passe beaucoup plus vite en dormant. Comptez environ 200.000 dôngs pour un aller!

Récit

Personnellement, j’ai fait ce tour mythique en seulement trois jours, et j’en ai gardé un excellent souvenir. Ayant pris un bus de nuit, je suis arrivée à Hà Giang le matin sous la pluie. Le premier jour, je suis passée par Tam Son et Yên Minh pour finalement dormir à Dông Van. Le lendemain: découverte du mât du drapeau de Lung Cu. Cette gigantesque tour, juchée sur la montagne Rông (Dragon en français), est un symbole fort de la souveraineté du pays. Il est possible de monter sur la tour où le drapeau est placé, et d’ici une superbe vue de la région s’offre aux visiteurs.

J’ai ensuite pris la route pour rejoindre une maison d’hôte à Du Già, où j’ai dormi dans des bungalows, à côté d’une rizière. Le jour suivant, j’ai fait une randonnée pour me baigner dans une cascade, puis je suis rentrée à Hà Giang. Je conseille vivement de faire la boucle de Hà Giang. Je me suis complètement déconnectée pendant ces trois jours, et j’ai simplement profité de la beauté environnante.

Il y a réellement un côté aventure lorsqu’on entreprend ce voyage: Google Map cartographie plutôt mal cette région, les cartes papiers sont plus sûres. De plus, le paysage est étonnant: je connaissais les Alpes, mais ici la montagne est cultivée (principalement du maïs, du chanvre et du riz). Les paysages sont à la fois sublimes et très différents en fonction des endroits. J’avais entendu dire que ce sont les plus belles vues du Vietnam, et après y être allée, je ne peux que confirmer.
 
Texte et photos: Juliette Daire/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Vietjet lance la ligne aérienne Nha Trang - Busan La Compagnie aérienne Vietjet a officiellement lancé sa dernière liaison internationale reliant Nha Trang, la ville balnéaire prisée du Centre du Vietnam, à Busan, la célèbre ville portuaire de la République de Corée.