06/01/2020 18:47
Le guide suprême iranien a présidé lundi 6 janvier une courte prière à l'Université de Téhéran devant le cercueil du général Qassem Soleimani tué vendredi 3 janvier par une frappe américaine en Irak.
>>Le Parlement veut expulser les Américains, roquettes tirées près de l'ambassade
>>Trump menace l'Iran de représailles et l'Irak de sanctions

Des milliers d'Iraniens rendent hommage au général Qassem Soleimani, tué dans une frappe américaine à Bagdad lors d'une cérémonie à Téhéran le 6 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

Entouré du président iranien Hassan Rohani, du président du Parlement Ali Larijani, du général de division Hossein Salami chef des Gardiens de la Révolution, et du chef de l'Autorité judiciaire, Ebrahim Raïssi, l'ayatollah Ali Khamenei a prononcé une prière en arabe peu après 09h30 (06h00 GMT) avant de quitter les lieux avec les dirigeants présents.

Les premiers rangs de l'assistance se sont alors rués sur le cercueils contenant les restes du général Soleimani, de l'Irakien Abou Mehdi al-Mouhandis (numéro deux du Hachd al-Chaabi, une coalition de paramilitaires pro-Iran intégrés aux forces de sécurité) et de quatre autres Iraniens tués en même temps qu'eux.

Enveloppés dans un drapeau iranien, les cercueils du général et de ces compagnons d'armes devaient ensuite quitter l'université pour être honorés par une foule innombrable rassemblée dans le centre de Téhéran pour rendre hommage au soldat le plus populaire d'Iran.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Vietnam suspend l'exemption de visa pour les citoyens sud-coréens Le Vietnam suspendra, après 00h00 samedi 29 février (heure locale), l'exemption de visa pour les citoyens sud-coréens, dans le cadre des efforts visant à prévenir la propagation des maladies causées par le SARS-Cov-19 (COVID-19).