01/12/2018 18:35
Les week-ends, les jeux populaires envahissent littéralement les rues piétonnes de Hanoï, autour du lac Hoàn Kiêm et près du lac de l’Ouest.
>>Les rues piétonnes de Hanoï, trait d’union entre le passé et le présent
>>À la découverte des jeux traditionnels au Musée d’ethnographie

Des jeunes jouent à la marelle dans la rue piétonne Ðinh Tiên Hoàng, au bord du lac Hoàn Kiêm, au cœur de Hanoï.

"Samedi après-midi, ici, on peut pratiquer de nombreux jeux traditionnels gratuits. J’ai joué aux +cà kheo+ (échasses) toute l’après-midi", confie Trân Minh Quân, un jeune domicilié dans l’arrondissement de Tây Hô.

Ici, dans la rue piétonne Trinh Công Son, ouverte en août 2017, le Centre UNESCO pour la préservation et les échanges culturels internationaux a lancé, fin août, les Olympiades des jeux folkloriques du Vietnam. Ces évènements ont permis de les promouvoir parmi la jeunesse et de resserrer les liens communautaires.

Ce projet à but non lucratif vise à préserver ces jeux de rue et à les faire revenir dans le quotidien des jeunes vietnamiens. Il s’oriente vers la fondation d’une Journée nationale des jeux traditionnels, prévue le 18 août de chaque année.

Renouer avec la tradition des jeux de rue

Nguyên Tuân Hung, directeur adjoint du centre UNESCO, souhaite que ce jour-là, la rue piétonne Trinh Công Son devienne le rendez-vous convivial de toutes les familles hanoïennes.

Ces dernières années, les jeux vidéo, smartphones et autres tablettes ont envahi le quotidien des jeunes vietnamiens. Les jeux de plein air sont de moins en moins pratiqués.

"Je voudrais promouvoir leur résurgence dans les lieux publics", explique M. Hung. Ceci implique de créer des espaces ad hoc, qui font cruellement défaut dans la capitale où même les trottoirs sont envahis par les deux-roues. La création de ces rues piétonnes s’inscrit dans cette volonté de la municipalité de redonner des espaces aux piétons.

Ainsi, depuis le 1er septembre 2016, les rues autour du lac Hoàn Kiêm sont piétonnes tous les week-ends. Les jeux traditionnels y ont essaimé un peu partout, comme ô an quan (marelle), saut à la corde, tir à la corde…, attirant de nombreux enfants accompagnés de leurs parents.

Ces jeux traditionnels ont de nombreuses vertus. Ils permettent de resserrer les liens familiaux et, contrairement aux jeux électroniques, incitent les enfants à jouer avec d’autres et à être actifs physiquement.
 
Texte et photo: Hoàng Phuong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.