09/08/2019 16:54
Le ministère thaïlandais des Finances et la Banque de Thaïlande ont pris des mesures drastiques pour atténuer les effets de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, dans un contexte de ralentissement de l’économie.

>>La Thaïlande met en place un nouveau plan de relance économique
>>Le gouvernement thaïlandais approuve le budget de l'exercice fiscal de 2020
>>La Thaïlande développe le trafic fluvial
 

L’économie thaïlandaise accuse un net ralentissement au premier trimestre de 2019.
Photo: lepetitjournal/CVN


Le ministère des Finances pousse les entreprises publiques à injecter 130 milliards de bahts (4,2 milliards de dollars) dans leurs projets d’investissement d’ici la fin de l’année, tandis que la banque centrale a surpris les observateurs en réduisant le taux directeur de 25 points de base, la première en près de quatre ans.

Le ministre des Finances, Uttama Savanaya, a déclaré que le ministère avait demandé au Bureau des politiques sur les entreprises publiques (Sepo) d’accélérer le décaissement de 130 milliards de bahts supplémentaires d’investissements dans les entreprises publiques afin d’atteindre les objectifs d’ici la fin de l’année.

Le Sepo a également été chargé de travailler avec d’autres agences pour lever les obstacles à l’investissement, a ajouté Uttama. La Banque de Thaïlande a suivi mercredi 7 août l’initiative d’autres grandes banques centrales en réduisant ses taux pour relancer l’économie.

Le Comité de politique monétaire de la Thaïlande a voté en faveur d’une réduction du taux directeur de 1,75 à 1,5%. Il a déclaré que la croissance de l’économie serait plus lente que prévu, du fait d’une baisse de la demande intérieure et extérieure.

Lors d’une réunion du cabinet tenue le 6 août, le vice-Premier ministre thaïlandais Somkid Jatusripitak a évoqué trois grands problèmes mondiaux susceptibles de nuire à l’économie thaïlandaise: la guerre commerciale sino-américaine, les affaires de Hong Kong (Chine) affectant les marchés boursiers et la dépréciation du yuan.

Les prévisions de croissance pour l’année 2019 sont revues à la baisse alors que la Thaïlande, deuxième économie de l’ASEAN, a enregistré une croissance de 2,8% au premier trimestre par rapport à l’année précédente - la plus faible depuis 2014.

Le Bureau de la politique budgétaire (FPO) a abaissé de 4% à 3,8% ses prévisions de croissance économique pour 2019 en raison de la chute des exportations. Ces prévisions sont conformes à celles de la Banque de Thaïlande (3,8%) et du Conseil national de développement socio-économique (3,5 à 4,5%).


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La fête des ethnies de la région du Nord-Ouest ouverte à Son La La 14e Fête culturelle des ethnies de la région du Nord-Ouest a débuté ce dimanche 18 août dans la ville de Son La, province éponyme (Nord-Ouest).