03/10/2017 18:04
Le gouvernement palestinien s'est réuni dans la bande de Gaza mardi 3 octobre, une première depuis 2014 censée matérialiser le retour de l'Autorité palestinienne internationalement reconnue aux commandes du territoire aux mains du Hamas.
>>Le Premier ministre palestinien annonce le retour de son gouvernement à Gaza

Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah (centre) lors de la réunion de son gouvernement, le 3 octobre à Gaza. Photo : AFP/VNA/CVN

La tenue de ce conseil des ministres doit également illustrer l'avancée de la réconciliation entre l'Autorité palestinienne et le mouvement islamiste Hamas après une décennie de dissensions dévastatrices.

Malgré la circonspection nourrie par l'échec des précédentes tentatives de rapprochement, la visite commencée lundi 2 octobre par M. Hamdallah, la première depuis 2015, doit préparer le terrain à un transfert progressif de responsabilités -au moins civiles- du Hamas à l'Autorité palestinienne, dont émane le gouvernement palestinien.

Le Hamas a évincé l'Autorité de Gaza en 2007 au prix d'une quasi-guerre civile avec le Fatah, son grand rival qui domine cette entité intérimaire créée par les Accords d'Oslo et censée préfigurer un État palestinien indépendant.

Depuis, l'Autorité n'exerce plus son pouvoir, limité, que sur la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 50 ans et distante de Gaza de quelques dizaines de kilomètres à travers le territoire israélien.
 
AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Quid du tourisme durable en 2018 ? Alors que 2017, proclamée "Année internationale du tourisme durable pour le éveloppement" par les Nations unies, a touché à sa fin, le bilan est fait et les perspectives pour 2018 sont prévues.