30/01/2019 08:49
Le gouvernement palestinien a annoncé mardi 29 janvier qu'il avait remis sa démission au président Mahmoud Abbas à l'issue du conseil des ministres hebdomadaire tenu à Ramallah (Cisjordanie).
>>Le parti Fatah de Mahmoud Abbas recommande la formation rapide d'un gouvernement d'unité palestinien
>>Problème israélo-palestien: endiguer la violence par la violence n'est pas une solution

Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah, le 28 janvier 2019 à Beit Ula, en Cisjordanie occupée. Photo: AFP/VNQ/CVN

Le Conseil des ministres hebdomadaire tenu à Ramallah (Cisjordanie) a précisé dans un communiqué qu'il continuera "d'assumer toutes ses responsabilités jusqu'à ce qu'un nouveau gouvernement soit formé". M. Abbas devrait dévoiler le prochain cabinet à l'issue de consultations.

Le Premier ministre Rami Hamdallah a pour sa part remercié ses ministres pour le soutien qu'ils ont apporté à l'Autorité palestinienne sous son mandat. Le Fatah, principale composante de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) que dirige M. Abbas, avait proposé dimanche soir 28 janvier de former un nouveau gouvernement.

Selon lui, cette décision a été prise après l'échec du dialogue de réconciliation avec le mouvement islamiste Hamas, qui gouverne la bande de Gaza depuis plus de 12 ans et ne fait pas partie de l'OLP. Âgé de 60 ans, M. Hamdallah avait été nommé à la tête du gouvernement en juillet 2013.

Ce dernier s'était transformé en gouvernement d'union nationale en juin 2014 avec la présence de ministres du Hamas, avant que les deux camps ne se brouillent.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vi Khê, le berceau de l’horticulture vietnamienne

Delta du Mékong: forte croissance du tourisme au début de 2019 Grâce aux investissements, le tourisme a fortement évolué dans la région du delta du Mékong ces derniers temps et devient un enjeu important dans de nombreuses localités provinciales du Sud...