08/04/2019 15:05
Le gouvernement libyen a lancé une campagne militaire, a déclaré dimanche 7 avril un porte-parole des forces du gouvernement libyen, soutenu par l'ONU.
>>Crise libyenne: la Russie appelle à un règlement pacifique
>>Libye: combats au sud de Tripoli, Haftar appelé à stopper son offensive

Le convoi des forces du gouvernement libyen, soutenu par l'ONU, le 6 avril à Tripoli. Photo: AFP/VNA/CVN

"Nos forces armées lancent la campagne Borkan Al-Ghadab (volcan de colère) pour chasser les agresseurs de la capitale et de toutes les villes libyennes", a déclaré le porte-parole des forces du gouvernement libyen Mohamed Gonono, lors d'une conférence de presse organisée dans la capitale.

Jeudi 4 avril, Khalifa Haftar a lancé une opération militaire visant à s'emparer de l'ouest de la Libye, en particulier la ville de Tripoli. Selon le ministère de la Santé, les affrontements ont fait au moins sept morts et 55 blessés vendredi 5 et samedi 6 avril. 

"Le moment de l'attaque a coïncidé avec les préparatifs de la conférence nationale, qui représente un espoir pour tous les Libyens de résoudre la crise politique", a ajouté M. Gonono.

Dans le même temps, le bureau d'information de l'armée gouvernementale a déclaré dans un communiqué que "des avions de combat de l'armée de l'air libyenne ont attaqué la banlieue de Tripoli où sont stationnées des milices armées (forces gouvernementales). Les attaques ont touché très précisément les cibles".

Le bureau d'information de l'armée a ajouté que la frappe aérienne avait été menée après que "les milices aient utilisé des armes lourdes et menacé la vie de civils".

L'armée de M. Haftar est l'alliée du gouvernement établi dans l'est de la Libye, pays politiquement divisé entre un gouvernement à l'est et un gouvernement à l'ouest.

La Libye peine à réaliser une transition démocratique dans un contexte d'insécurité et de chaos depuis la chute du gouvernement de l'ex-dirigeant du pays Mouammar Kadhafi en 2011.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.