05/07/2019 16:13
Le ministre libyen de l'Intérieur, Fathi Bashagha, a déclaré jeudi 4 juillet que son gouvernement soutenu par l'ONU envisageait de fermer tous les centres d'accueil de migrants clandestins que compte le pays pour des raisons de sécurité, suite à une attaque meurtrière ayant récemment ciblé un de ces centres dans l'Est de la capitale Tripoli.
>>Carnage dans un centre pour migrants en Libye, appels à une enquête
>>Des dizaines de victimes dans un raid aérien contre un centre de détention de Tripoli
>>Libye: près de 400 migrants secourus en trois jours

Des secouristes retirent des corps des décombres d'un hangar visé par un raid aérien dans un centre de détention de migrants à Tajoura près de la capitale libyenne Tripoli, le 3 juillet.
Photo: AFP/VNA/CVN 

Fathi Bashagha a tenu ces propos lors d'une rencontre avec Maria do Valle Ribeiro, représentante spéciale adjointe du sécrétaire général des Nations unies en Libye.

"Le gouvernement envisage de fermer les centres d'accueil et libérer les migrants clandestins afin de sauver leurs vies", a indiqué M. Bashagha.

Des dizaines de personnes ont été tuées dans la soirée du mardi 2 juillet à Tadjourah, banlieue située à l'est de Tripoli, lors d'un raid aérien lancé contre un centre d'accueil de migrants.

Le gouvernement a imputé cette attaque à l'Armée nationale libyenne (ANL), la puissante milice de Khalifa Haftar et basée dans l'Est du pays. Celle-ci a énergiquement démenti tout rôle dans ce raid et accusé à son tour le gouvernement d'en être responsable.

La Libye est un point de départ principal pour les migrants sans papiers en provenance de pays africains et arabes qui tentent d'atteindre l'Europe par voie maritime, mais nombre d'entre eux ont été arrêtés par les garde-côtes libyens avec le soutien financier de l'Union européenne et sont détenus dans des centres d'accueil en Libye.

La Libye est en proie à des violences et une instabilité politique croissantes depuis la chute du gouvernement de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi en 2011.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.