29/04/2020 19:08
Le gouvernement indonésien prévoit de fournir des incitations à 2,44 millions d’agriculteurs après que le président Joko Widodo a ordonné à ses ministres de diriger le programme de relance économique pour les agriculteurs afin de maintenir la production alimentaire nationale.
>>L’Indonésie prolonge le temps de travail à domicile, la Thaïlande lève certaines restrictions
>>L'Indonésie estime une perte de 10 milliards USD dans le tourisme
>>L'Indonésie donne la priorité à la restauration du secteur des petites et moyennes entreprises ​

Les agriculteurs du village de Pliken observent des ravageurs dans une rizière.
Photo : Jakarta Globe/CVN

"Les incitations seront accordées à 2,44 millions d’agriculteurs afin qu’ils puissent commencer la prochaine saison de plantation", a déclaré mardi 28 avril à Jakarta le ministre de la Coordination des Affaires économiques, Airlangga Hartarto. Selon le ministre, le gouvernement versera une allocation mensuelle de 600.000 roupies (38 dollars) pour les trois prochains mois sous forme d’aide directe en espèces.

En fait, l’aide comprend 300.000 roupies en espèces et 300.000 roupies en produits agricoles tels que les semences et les engrais. "Le ministère de l’Agriculture annoncera la procédure (pour recevoir les incitations)", a déclaré Airlangga, ajoutant que le pays a suffisamment de riz en stock pour Idul Fitri malgré la pandémie du nouveau coronavirus.

"Nous prévoyons une récolte de 5,6 millions de tonnes [de riz] en avril. Cela correspond à la tendance de 2018 et 2019. La récolte de riz a généralement lieu entre mars et avril", a-t-il indiqué. Mardi 28 avril, lors d’une téléconférence depuis le palais de Bogor, le président Joko Widodo a déclaré que sept provinces ont actuellement un déficit en stock de riz mais que les restrictions sociales à grande échelle ne devraient pas perturber la distribution de nourriture entre les provinces et les îles du pays.

Le chef de l’État indonésien a déclaré que l’approvisionnement en aliments de base dans chaque région devrait être surveillé en permanence pour savoir s’il y a un excédent ou un déficit, ou si la production doit être augmentée.

Le gouvernement indonésien doit également se préparer à l’éventualité d’une sécheresse prolongée en 2020, même si, selon l’Agence de météorologie, climatologie et géophysique d’Indonésie, le pays ne connaîtra pas de conditions météorologiques extrêmes cette année.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

La porte de la ville ouverte sur la mer Autrefois paisible bourgade, Vung Tàu, la porte d’entrée de l’estuaire menant à Hô Chi Minh-Ville, est devenue sous l’impulsion du commerce de la pêche et du tourisme une ville importante du Sud.