13/05/2020 19:39
Le gouvernement indonésien s’attend à ce que l’économie indonésienne progresse de 4,5% à 5,5% en 2021, alors que la pandémie du nouveau coronavirus continuera de jeter une ombre sur l’activité économique du pays.
>>L'Indonésie évalue les restrictions sociales à grande échelle
>>Le système financier indonésien menacé par la pandémie
>>L'Indonésie précise ses priorités pour faire face à la pandémie de COVID-19

La capitale Indonésienne Jakarta. Photo : VNA/CVN

La ministre des Finances, Sri Mulyani Indrawati, a déclaré mardi 12 mai que le budget de l’État 2021 serait principalement utilisé pour soutenir la reprise économique, notamment un rebond de l’industrie manufacturière, du tourisme et des investissements, ainsi que pour améliorer le système de santé national et le filet de sécurité sociale. "Cela devrait relancer les contributeurs économiques nationaux qui sont actuellement confrontés aux défis du coronavirus", a-t-elle déclaré lors d’une réunion plénière de la Chambre des représentants.

L’hypothèse macroéconomique est proposée à la Chambre des représentants comme première étape de l’élaboration et de la délibération du plan budgétaire de l’État en 2021.

Dans l’hypothèse macroéconomique, le gouvernement a proposé un déficit budgétaire compris entre 3,21% et 4,17% du produit intérieur brut (PIB) en 2021 pour soutenir la reprise économique après la pandémie.

Le gouvernement a également prévu que le taux de change de la roupie par rapport au dollar devrait fluctuer dans une marge comprise entre 14.900 et 15.300 roupies pour un dollar l’an prochain et que le rendement des obligations de référence à 10 ans se situerait dans une fourchette de 6,67% à 9,56%. Il s’attend à ce que l’inflation oscille entre 2% et 4%. La production de pétrole brut en 2021 devrait atteindre 677.000 à 737 000 barils par jour, tandis que celle de gaz naturel devrait se situer entre 1,08 million et 1,17 million de barils équivalent pétrole par jour.

"En mettant l’accent sur la reprise économique et les défis à venir, les réformes seront axées sur les soins de santé, la sécurité sociale, l’éducation et les transferts directs aux administrations régionales", a déclaré la ministre des Finances.

Le plan budgétaire initial de l’État pour 2020 prévoit une croissance de 5,3%, supérieure aux 5,02% atteints l’an dernier. Cependant, le gouvernement a abaissé son objectif à 2,3% dans le scénario de base et à une contraction de 0,4% dans le scénario le plus pessimiste lié à la pandémie.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).