11/11/2019 17:02


Le gouvernement chilien a accepté l'une des principales revendications qui ébranlent le pays depuis trois semaines en se disant prêt dimanche 10 novembre à "ouvrir la voie à une nouvelle Constitution" via une assemblée constituante. "Nous nous sommes mis d'accord pour ouvrir la voie à une nouvelle Constitution. Nous estimons que c'est un travail que nous devons faire en pensant au pays", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Gonzalo Blumel. Il a fait cette annonce à la suite d'une réunion avec le président Sebastian Pinera et des responsables de partis de droite et de centre-droit auparavant réticents à un changement profond de la Constitution héritée de la dictature Pinochet (1973-1990). La meilleure formule pour ce changement est la convocation d'une assemblée constituante qui reposerait sur "une large participation de la population, puis il y aurait en second lieu un référendum de ratification", a ajouté M. Blumel à Santiago.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Investissement égyptien dans les services de voyage au Vietnam La Sarl Wanna Explore Travel, basée en Égypte, s’est vu remettre le certificat d’investissement pour exploiter des services de voyage, de circuits touristiques et autres services de soutien à la navigation aérienne au Vietnam.