01/08/2020 23:27
Une dépression tropicale s'est transformée en une tempête, nommée Sinlaku, à midi du 1er août, devenant la deuxième à entrer en Mer Orientale depuis le début de cette année.
>>Évaluation des conséquences de la tempête Sinlaku

Sinlaku est la deuxième tempête à entrer en Mer Orientale depuis le début de cette année. Photo : VNA/CVN

Selon le Centre national de prévisions hydro-météorologiques (NCHMF), à 13h00 le 1er août, l'oeïl du typhon se situait à environ 18,5 degrés de latitude Nord et 109,5 degrés de longitude Est, environ 450 km au Sud-Est de la côte des provinces de Thai Binh (Nord) - Nghê An (Centre), avec des vents compris entre 60 à 75 km/heure.

Dans les prochaines 24 heures, la tempête devrait se déplacer dans la direction Ouest-Nord-Ouest à une vitesse de 15 à 20 km.

La tempête devrait frapper les localités du Nord et du Centre-Nord le 3 août avant de s'affaiblir en dépression tropicale.

En raison de l'impact de la tempête, les localités du Nord et du Centre subiront de fortes pluies du 1er août après-midi au 2 août au soir.

Le 1er août, au nom du Premier ministre, le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung a signé le télégramme officiel N°1021/CD-TTg sur la lutte contre la tempête et les inondations.

Dans le télégramme officiel, le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung  a demandé au Centre national de prévisions hydro-météorologiques de suivre de près la situation. Les autres ministères, organes concernées et les localités doivent coopérer étroitement pour garantir la sécurité des habitants et des biens, ainsi que préparer des moyens de sauvetage en cas nécessaire.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.