02/04/2017 09:36
Le ginkgo a pour nom botanique Ginkgo biloba et nom vietnamien Cây bach qua. C’est un arbre à un ou plusieurs troncs aux larges branches et à feuilles caduques.
>>Le pousse douce
>>L’hysope
>>Le genévrier

Le ginkgo.
Photo : Archives/CVN

Originaire d’Asie, il est cultivé en Chine, en France et aux États-Unis. Il produit des feuilles vert-jaune, en forme d’éventail et dotées de nervures rayonnantes, ainsi que des «pseudo-fruits» ronds, d’environ 3 cm de diamètre. Feuilles et pseudo-fruits sont récoltés en automne.

* Parties utilisées : Feuilles et graines.

* Constituants connus : flavonoïdes, ginkgolides, bilobalides.

* Effets et usages médicinaux :

- Circulation : les recherches menées depuis les années 1960 ont établi l’importance du ginkgo dans le traitement des insuffisances de la circulation cérébrale, la stimulation de la mémoire et de la concentration. Son efficacité dans le traitement de la démence, de la maladie d’Alzheimer, de la dépression, du glaucome et de l’insuffisance de la circulation artérielle périphérique est démontrée. Les Occidentaux se sont intéressés aux propriétés des feuilles. Le ginkgo stimule la circulation sanguine, notamment cérébrale.

- Action anti-inflammatoire : les propriétés anti-inflammatoires du ginkgo le rendent précieux dans le cas d’inflammation des tissus nerveux, par exemple dans les scléroses multiples. Ses effets anti-inflammatoires et anti-allergéniques font de la plante un anti-asthmatique naturel particulièrement efficace.

Le ginkgo est le remède médicinal le plus consommé en France par des millions de personnes âgées, afin de conserver la mémoire et de réduire les risques d’apoplexie. C’est sans doute aussi  l’une des plantes les plus utilisées pour traiter la démence sénile.

- Facteur de coagulation des plaquettes : le ginkgo inhibe le facteur de coagulation des plaquettes sanguines qui provoque l’épaississement du sang et la formation de caillots.

- Dans la pharmacopée chinoise : les graines de ginkgo traitent les difficultés respiratoires et diminuent le «mucus», mais elles agissent aussi sur les pertes vaginales, l’atonie de la vessie et l’incontinence urinaire. Les feuilles sont utilisées dans le traitement de l’asthme.

Dr Doàn Van Tân/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
L’agérate conyzoïde [18/11/2017 10:59]
La viorne obier [12/11/2017 12:19]
Le schisandra [05/11/2017 07:16]
La cuscute [29/10/2017 08:45]
La stramoine [21/10/2017 15:03]
Le badamier [14/10/2017 11:27]
Le cacaoyer [08/10/2017 07:55]
Le longanier [30/09/2017 14:27]
La rehmannia [23/09/2017 12:13]
Le varuna [22/09/2017 05:08]
Le lyciet [17/09/2017 10:00]
Le bois noir [26/08/2017 09:39]
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.