20/02/2021 15:00
Pour leur première réunion virtuelle avec Joe Biden, les dirigeants du G7 se sont engagés vendredi 19 février à revenir au multilatéralisme, en commençant par le partage des vaccins avec les pays pauvres.
>>Première réunion du G7 pour Biden, le partage des vaccins au menu
>>Macron propose de transférer 3 à 5% des vaccins à l'Afrique
>>Le PM britannique présidera une réunion virtuelle des dirigeants du G7

Le président américain Joe Biden à la Maison Blanche, le 19 février à Washington.
Photo : AFP/VNA/CVN

Un mois après son arrivée à la Maison Blanche avec la promesse d'une diplomatie aux antipodes des années Trump, le démocrate a participé à ses premières réunions internationales en deux temps. Il a d'abord pris part à une visioconférence avec les dirigeants de France, du Royaume-Uni, d'Allemagne, d'Italie, du Japon, du Canada et les chefs de l'Union européenne, dominée par la réponse à la pandémie, qui a fait plus de 2,4 millions de morts dans le monde.

Il s'est ensuite exprimé devant la conférence sur la sécurité de Munich, une première pour un président américain lors de cet événement annuel réunissant chefs d’État, diplomates et spécialistes de la sécurité. "J'envoie un message clair au monde : l'Amérique est de retour. L'alliance transatlantique est de retour", a déclaré le 46e président des États-Unis depuis la Maison Blanche lors de ce deuxième événement.

Dans leur communiqué, les dirigeants ont pris acte de cette nouvelle donne en disant vouloir faire de 2021 "un tournant pour le multilatéralisme", l'appliquant en premier lieu à la pandémie. Ils ont annoncé plus que doubler leur soutien collectif à la vaccination anti-COVID, à 7,5 milliards de dollars, notamment via le programme onusien Covax, piloté par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) que Washington vient de réintégrer après le départ à grand fracas voulu par Donald Trump.

En plus des États-Unis, l'Union européenne a doublé sa contribution à un milliard d'euros tandis que l'Allemagne a débloqué de nouveaux fonds.

De son côté, l'entreprise de biotechnologie américaine Novavax s'est engagée à mettre à disposition du programme Covax 1,1 milliard de doses de son candidat vacccin, a annoncé l'Alliance du Vaccin (Gavi), qui co-pilote Covax avec l'OMS et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi).

Covax vise à fournir cette année des vaccins anti-COVID à 20% de la population de près de 200 pays et territoires participants, mais il comporte surtout un mécanisme de financement qui permet à 92 économies à faibles et moyens revenus d'avoir accès aux précieuses doses.
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.