17/07/2018 18:42
Le Fonds monétaire mondial (FMI) a prédit dans un nouveau rapport une croissance stable des pays de l’ASEAN-5 (Indonésie, Malaisie, Philippines, Thaïlande et Vietnam) en 2018.

>>Le Forum économique mondial sur l'ASEAN 2018 se tiendra à Hanoï
>>Le FMI loue le Vietnam pour ses résultats économiques

 

La croissance vietnamienne devrait progresser de 6,6% en 2018 selon le FMI.
Photo: Hoàng Hai/VNA/CVN


Dans les pays de l’ASEAN-5, la croissance devrait se stabiliser autour de 5,3 %, tandis que la demande intérieure reste vigoureuse et que les exportations continuent de se redresser, selon le rapport Perspectives de l’économie mondiale (PEM) de juillet 2018.

Pour le Vietnam, les experts du FMI ont tablé sur croissance solide en 2018, qui est favorisée par le processus de réforme, le potentiel de production élevé, la reprise mondiale et les engagements du gouvernement en matière de stabilité macroéconomique et financière.

Le PIB vietnamien devrait selon eux progresser de 6,6% en 2018. L’inflation devrait être inférieure à l’objectif de 4% en raison de la montée des prix du pétrole. Et si les réformes sont maintenues à ce rythme actuel, la croissance vietnamienne devrait s’établir à 6,5% après 2018.

Selon l’institution basée à Washington, les réformes du Vietnam devraient être élargies et accélérées afin de surmonter les obstacles qui subsistent pour attirer davantage d’investissements et améliorer la productivité.

Les secteurs prioritaires comprennent les investissements d’infrastructure de haute qualité, la réduction continue des obstacles juridiques, l’application de normes internationales sur l’efficacité de la gestion, la transparence et la qualité des données afin de soutenir l’investissement, la réforme de l’enseignement supérieur et la poursuite des réformes au sein des entreprises étatiques.

Une expansion moins égale et des tensions commerciales croissantes

L’institution de Washington a annoncé avoir maintenu sa prévision de croissance mondiale à 3,9% pour 2018 mais il prévient que l’expansion devient moins équilibrée que par le passé, et les risques entourant les perspectives augmentent.

"Le risque que les tensions commerciales actuelles s’intensifient encore - avec un impact négatif sur la confiance, les marchés et l’investissement - représente à court terme la menace la plus grande pour la croissance mondiale", a résumé Maurice Obstfeld, économiste en chef du FMI.

La prévision mondiale, également inchangée pour 2019 par rapport aux prévisions de printemps, cache de grandes disparités puisque l’institution de Washington a abaissé celle des pays avancés dont le Japon, l’Allemagne, la France, l’Italie et le Royaume-Uni.

 

Le PIB vietnamien devrait selon eux progresser de 6,6% en 2018.
Photo: Hoàng Hùng/VNA/CVN


Dans les pays avancés, la croissance devrait rester supérieure à la tendance en 2018, à 2,4 % (comme en 2017), avant de tomber à 2,2 % en 2019. Aux États-Unis, l’expansion à court terme devrait s’affermir temporairement conformément aux prévisions des PEM d’avril dernier: la croissance devrait atteindre 2,9 % en 2018 et 2,7 % en 2019.

Après avoir connu une croissance très favorable en 2017 (2,4%), la zone euro devrait connaître un ralentissement de son activité en 2018, à 2 % en 2018 et à 1,9 % en 2019.

Parmi les grandes économies de l’union monétaire, la France devrait voir son PIB sérieusement ralentir dans les deux prochaines années (1,8% en 2018 et 1,7% en 2019) contre 2,3% en 2017. En Allemagne, le coup de frein devrait être moins marqué. La première économie européenne devrait voir sa croissance ralentir à 2,2% en 2018 et 2,1% en 2019 contre 2,5% en 2019.

Au Japon, la prévision de croissance a été révisée à la baisse à 1,0 % pour 2018 après une contraction au premier trimestre en raison de la faiblesse de la consommation et de l’investissement privés. L’activité devrait s’affermir sur le reste de l’année et en 2019, portée par une augmentation de la consommation privée, de la demande extérieure et de l’investissement.

Le FMI a maintenu sa prévision de croissance du PIB pour les pays émergents et les pays en développement, à 4,9% pour 2018 et 5,1% pour 2019 avec le pétrole plus cher, la hausse des taux d’intérêt américains, les tensions commerciales et les pressions des marchés sur les devises des pays dont les fondamentaux sont les plus faibles.

Pour les pays émergents et les pays en développement d’Asie, les experts du FMI ont anticipé qu’ils devraient continuer d’enregistrer de solides résultats, avec une croissance de 6,5 % en 2018–19. Si le PIB de la Chine devrait ralentir dans les deux années à venir (6,6% en 2018 et 6,4% en 2019 contre 6,9% en 2017, la croissance de l’Inde devrait accélérer à 7,3% en 2018 et 7,5% en 2019.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Un portail d’information sur le tourisme de Hanoï voit le jour Un portail d’information du Service du tourisme de Hanoï a récemment vu le jour avec une forme moderne comme un réseau social. Sa création vise à s’orienter vers un tourisme intelligent dans l’avenir.