19/10/2018 01:18
Le feu professeur d'histoire Phan Huy Lê, enseignant du peuple, a reçu à titre posthume un satisfectit du ministre des Affaires étrangères japonais, en reconnaissance de sa contribution précieuse à la promotion des échanges universitaires entre le Vietnam et le Japon.
>>Phan Huy Lê, somité de l’histoire du Vietnam
>>Le Professeur Phan Huy Lê lauréat du prix Trân Văn Giàu 2017

L'historien Phan Huy Lê. Photo: Minh Duc/VNA/CVN

S'exprimant lors d'une cérémonie à Hanoï le 17 juillet, l'ambassadeur du Japon au Vietnam, Umeda Kunio, a déclaré que M. Lê n'était pas seulement un historien vietnamien reconnu, mais aussi un érudit connaissant profondément les relations entre le Japon et le Vietnam. Il avait grandement contribué à renforcer l'amitié, la confiance et la compréhension entre les deux pays.

Ses contributions couvrent un large éventail de domaines, notamment son rôle de passerelle dans les relations d’amitié entre les deux pays à la vice-présidence de l'Association d'amitié Vietnam - Japon en 1987.

Il a participé à de nombreux échanges culturels et à des activités de recherche universitaire communes. Le professeur a grandement contribué à clarifier les liens historiques entre la ville de Hôi An et le Japon à partir du XVIe siècle, contribuant à jeter les bases des relations d’amitié actuelles entre les deux nations.

En tant que président de l'Association des sciences historiques du Vietnam, le professeur a également apporté une contribution importante aux échanges universitaires entre le Vietnam et le Japon, ainsi qu'à la formation de chercheurs vietnamiens sur le Japon.

Il a dirigé avec succès la conférence Vietnam - Japon sur le 100e anniversaire du mouvement Dông Du (voyage d'étude dans les pays de l'Est) en 2005, des activités marquant les 70 ans de la mort du cerveau du mouvement, Phan Bôi Châu, ainsi que le 100e anniversaire de la mort du docteur Asaba Sakitaro, collaborateur japonais de Phan Bôi Châu, en 2010. Grâce à ces événements, les deux pays ont pris connaissance de ce mouvement et de l'amitié entre les deux hommes, qui ont marqué l'histoire des relations entre les deux pays.

Après avoir été nommé doyen de la faculté des études orientales de l'Université des sciences sociales et humaines au sein de l'Université nationale de Hanoï en 1995, M. Lê s'est intéressé au développement des études japonaises. Il a grandement contribué à la formation de chercheurs au Japon et à l'éducation de haute qualité sur le Japon au Vietnam.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville