27/05/2019 11:34
Plus de 600 acteurs ont participé du 11 au 20 mai à Thanh Hoa (Centre), au Festival national de théâtre chanté traditionnel 2019. Ils y ont présenté neuf pièces de tuông (théâtre classique) et sept pièces d’autres formes de théâtre traditionnel.
>>L’amour pour le tuông arrimé par une fameuse famille théâtrale à Dà Nang
>>Chants traditionnels tous les soirs à Hôi An

Une pièce de tuông. Photo: VNA/CVN

Le festival aura été l’occasion de susciter un regain d’intérêt pour cet art ancien, mais aussi d’émettre un message d’espoir. La grande majorité des participants étaient en effet de jeunes artistes.

Les seize pièces présentées ont traité de tous les sujets, de l’histoire à la vie contemporaine en passant par des contes populaires. L’"Artiste du Peuple" Lê Tiên Tho, président de l’Association des artistes de la scène du Vietnam, y voit un grand succès.

"Tous les trois ans, nous nous retrouvons entre acteurs. Nous présentons nos nouvelles œuvres et nous faisons réciproquement des critiques constructives. Chaque troupe tient à se préparer au festival de la meilleure façon qui soit", dit-il.

Lê Tiên Tho a participé au festival en tant que metteur en scène. Il avait monté pour le Théâtre des arts traditionnels de Thanh Hoa la pièce Triet Vuong Trinh Tùng consacrée à la guerre civile entre les Mac et les Lê au XVIe siècle, les premiers ayant fini par vaincre les seconds qui occupaient le trône à l’époque. Présentée lors de la soirée inaugurale du festival, la pièce a séduit le public.

Le tuông semble avoir le vent en poupe

"C’est une excellente pièce qui rend compte de toute la cruauté de la guerre civile et de ce que peut être une lutte pour le pouvoir. L’histoire d’amour de Trinh Tùng lui a donné un aspect très touchant. Les acteurs ont très bien incarné leurs personnages", s’exclame un spectateur.

"L’intrigue est inédite et le public a répondu présent. C’est un signe très encourageant pour le tuông. J’espère que cet art ancien saura garder cet élan", estime un autre.

Le tuông semble en effet avoir le vent en poupe, car en plus des sommités connues telles que Lê Tiên Tho, Nguyên Sy Chuc ou Lê Hùng, sont apparus de nouveaux metteurs en scènes et acteurs prometteurs. C’est le cas de Hoàng Quynh Mai, qui a créé pour le Théâtre national de tuông la pièce Des conseillers loyaux rendant hommage à trois généraux - Lê Van Duyêt, Nguyên Huu Thành et Lê Chât -  lesquels ont joué un rôle déterminant lors des débuts de la dynastie des Nguyên, entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle.

Trân Tuân Hiêp, 21 ans, dit avoir eu beaucoup de chance de pouvoir jouer dans cette pièce. "J’ai eu la chance d’avoir comme mentors de grands maîtres du tuông comme Anh Duong et Mân Thu qui m’ont appris leurs rôles culte. Je me demande comment ces maîtres sexagénaires peuvent garder autant de passion. Ils sont pour moi une grande source d’inspiration. J’essayerai d’apprendre d’eux autant que possible et ferai de mon mieux pour préserver cet art traditionnel", confie-t-il.

Le théâtre chanté traditionnel traverse depuis des années une période difficile. C’est essentiellement grâce aux jeunes acteurs comme Trân Tuân Hiêp qu’il pourra survivre aux affres de la modernité. 

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Baie de Ha Long, l'une des destinations de croisière les plus photographiées au monde Le magazine britannique Woman and Home a qualifié la baie de Ha Long de l'une des destinations de croisière mondiales les plus citées sur Instagram.