04/10/2017 18:53
La petite amie du tueur de Las Vegas, Stephen Paddock, de retour mercredi 4 octobre aux États-Unis, était entendue par le FBI pour tenter d'éclaircir le mobile du carnage qui a fait 58 morts et plus de 500 blessés, la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis.

>>Enquête sur le mystérieux Stephen Paddock, le "fou" de Las Vegas
 

Des gens courent après des coups de feux entendus le 1er octobre à Las Vegas.
Photo : AFP/VNA/CVN


Dans une Amérique en deuil, émue par les portraits de victimes que les médias commençaient à diffuser, le président Donald Trump est attendu mercredi 4 octobre à Las Vegas pour y rencontrer des blessés ainsi que les forces de l'ordre. Il a qualifié le tueur de "malade" et de "dément".

"Nous allons voir des gens convalescents, certains des survivants. C'est vraiment horrible rien que d'y penser, vraiment horrible", a dit M. Trump mardi soir 3 octobre.

La petite amie du tueur, Marilou Danley, 62 ans, dont l'avion en provenance des Philippines s'est posé à Los Angeles mardi soir 3 octobre, est considérée par le FBI comme un "témoin d'intérêt pour l'enquête" et demeure libre d'aller et venir, ont souligné les médias américains.

Elle se trouvait aux Philippines lorsque Stephen Paddock a ouvert le feu dimanche soir 1er octobre à Las Vegas depuis une chambre d'hôtel dont il avait brisé les vitres sur une foule assistant à un concert en contrebas, puis s'est suicidé avant l'arrivée des policiers.

Les autorités philippines enquêtent sur un virement de 100.000 dollars qu'elle y aurait reçu de la part du tueur. Selon la chaîne américaine NBC News citant des sources policières, il a viré cette somme sur un compte aux Philippines la semaine précédant son crime.

Selon Canberra, Mme Danley est une ressortissante australienne qui a émigré aux États-Unis il y a 20 ans pour travailler dans les casinos. "Il y a des informations selon lesquelles ses papiers d'identité ont servi à réserver l'hôtel ou des détails comme ça", a déclaré mardi 3 octobre la ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.