19/01/2021 14:59
Le manque d'équipements, de moyens financiers et de main-d'œuvre... Autant de facteurs qui pèsent sur les arts traditionnels du spectacle comme le chèo (théâtre populaire) ou le tuông (théâtre classique) dans le Nord. Sans parler du désintérêt grandissant de la part du public moderne.
>>Un festival de chèo prévu en avril à Hanoï
>>Théâtre virtuel, nouvelle tendance ou solution temporaire ?

Un morceau joué au Théâtre du chèo de Hanoï. Photo : Mai An/CVN

Les scènes des arts traditionnels ont traversé des crises qui se sont aggravées en raison de la pandémie de COVID-19.

Même lorsque la société vietnamienne s'est adaptée au nouveau rythme de vie, les théâtres traditionnels de chèo, tuông ou cai luong (théâtre classique rénové) peinent à revenir sur le devant de la scène.

Heureusement, les artistes ont encore l’opportunité de se présenter sur scène lors notamment de festivals nationaux ou locaux et de spectacles de talents. Le 4e Festival théâtral de la capitale 2020, organisé en septembre dernier, a été l’occasion d’un retour spectaculaire pour le théâtre vietnamien avec de nombreuses pièces, nouvelles et anciennes, après une longue interruption causée par le COVID-19.

Pendant ce temps, le concours de talents au niveau provincial pour les jeunes acteurs d'opérette folklorique organisé à Binh Dinh (Centre), à la fin du mois d'octobre dernier, a également insufflé une nouvelle vie à cette forme d'art traditionnel. Le concours a permis à de nombreuses troupes d'art du spectacle d’échanger leurs compétences et connaissances.

"De nombreux jeunes talents présents à la compétition ont prouvé leurs capacités et leur expérience sur scène. Ils deviendront sans aucun doute la force motrice du +tuông+ et de l’opéra folklorique", a indiqué l’"Artiste du Peuple" Lê Tiên Tho, membre du jury.

Le concours annuel de chèo à Hà Nam a, pour sa part, vu ses sièges remplis, mais la plupart étaient des gens qui ont reçu des billets gratuits ou alors d'autres artistes de performance locaux venus montrer leur soutien à leurs collègues...

Manque d'audience

L'art traditionnel a, au cours de la dernière décennie, été largement ignoré par le grand public, en partie à cause de l'émergence de nouvelles formes de divertissement. Il est révolu le temps où les paysans locaux attendaient avec impatience le passage d'une troupe de spectacles itinérants, ou lorsque les principaux théâtres de Hanoï faisaient salle comble tous les soirs.

L'"Artiste Émérite" Phu Kiên, chef de la troupe du Théâtre du chèo du Vietnam qui exerce la profession depuis 31 ans, a partagé qu’il a vu de nombreux grands artistes démissionner en raison de difficultés financières.

Le Théâtre du tuông du Vietnam, autrefois considéré comme le berceau de l'art de la performance dans le Nord, fait également face à un grave manque d'audience. Selon le directeur Pham Ngoc Tuân, cet art rassemblait autrefois des générations entières d’acteurs talentueux associés au développement de la culture révolutionnaire du Vietnam.

Les troupes de spectacle essaient toujours de présenter des spectacles mais ne comptent qu’un très petit nombre de spectateurs, venant principalement de billets promotionnels. Comme de plus en plus de citadins ne manifestent généralement pas ou peu d’intérêt pour ces arts, elles doivent s'aventurer dans des zones lointaines et reculées à la recherche de spectateurs.

Afin de réconcilier le public aux théâtres traditionnels, un projet ciblant les écoles primaires et secondaires du Nord a été lancé par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme en association avec les services provinciaux. La campagne a connu un succès initial et à su attirer l'attention des écoliers et adolescents...

Thuy Hà/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, une destination prisée Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam est une des destinations appréciée en campagne périurbaine de Hanoï. Ce village est tout comme un musée à ciel ouvert et présente les caractéristiques culturelles typiques des 54 groupes ethniques du pays.