15/04/2018 10:48
Apparu à la fin du XIXe siècle, le don ca tài tu (chant des amateurs) conserve aujourd’hui encore sa valeur traditionnelle et constitue un met spirituel incontournable pour les habitants de la région du Sud. Cette forme d’art est une fusion entre les canons de la nha nhac (musique de Cour) de Huê et ceux de la musique folklorique de la nouvelle terre.
>>Écouter du đờn ca tài tử et contempler la lune sur le marais de Dông Hô
>>Festival du "Đờn ca tài tử Nam Bộ" 2017 à Soc Trang

Si vous avez l’opportunité de visiter le Sud, il vous sera facile de découvrir des performances de don ca tài tu à l’occasion des festivals, des fêtes, des réunions ou des rencontres. Cet héritage artistique est devenu une activité culturelle et spirituelle structurée autour de nombreux clubs, organisations ou groupes amateurs incarnant par leur passion pour le chant toute la vivacité de la tradition.

De ce fait, le chant des amateurs est devenu une caractéristique du Sud autant pour son aspect culturel que pour son aspect touristique. Le 5 décembre 2013, le don ca tài tu a été officiellement reconnu patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO.
 
Texte et photos : Tân Tài - Thanh Cuong - Duy Khuong/DTMN/CVN








 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante