09/07/2021 16:41
L'euro remontait jeudi 8 juillet face au dollar, le billet vert redescendant de son plus haut niveau en trois mois, face à un optimisme refroidi quant aux perspectives de croissance mondiale.

>>L'euro se reprend face au dollar, focalisé sur les minutes de la Fed
>>Le dollar au plus haut depuis trois mois, en attendant l'emploi américain

Un employé compte des dollars américains dans un bureau de change du centre-ville de Rio de Janeiro, au Brésil.
Photo : AFP/VNA/CVN


Vers 18h30 GMT, l'euro gagnait 0,39% à 1,1836 dollar. La veille, il avait sombré en fin de séance à 1,1782 dollar, son plus bas depuis début avril. Le dollar index, qui compare le billet vert à un panier d'autres grandes monnaies, perdait 0,24% à 92.421 points.

"Le sentiment du marché s'est détérioré alors que les actions mondiales ont chuté avec les rendements des bons du Trésor américain à 10 ans", qui ont glissé jusqu'à 1,25% en séance, a souligné Joe Manimbo de Western Union. "L'angoisse des investisseurs découle notamment de la montée des variants du coronavirus qui ont conduit le Japon, hôte des Jeux d'été, à imposer l'état d'urgence", a-t-il ajouté. Le dollar glissait aussi nettement face au yen et au franc suisse.

Dans le même temps, l'euro a été requinqué par l'annonce de la nouvelle stratégie sur l'inflation de la Banque centrale européenne (BCE), plus prudente qu'attendu.

L'objectif de la BCE d'un niveau d'inflation "inférieur, mais proche de 2%", servant d'étalon depuis 18 ans, est remplacé par "une cible d'inflation de 2% à moyen terme", selon un communiqué de l'institution. Résultat, d'un vaste chantier de révision stratégique, cet ajustement "ne change pas de manière significative la manière dont la BCE réagira dans le futur, ce qui explique la réaction modérée du marché", juge Marco Valli, analyste chez UniCredit.

Pour le marché, la manière dont les Banques centrales abordent l'inflation importe, car si elles remontaient leurs taux pour contrer la hausse des prix, cela rendrait les monnaies qu'elles émettent plus attractives. En Chine, le yuan cédait du terrain face au dollar (-0,27% à 6,4905 yuans).

Alors que l'Europe et les États-Unis envisagent prudemment de resserrer leurs politiques monétaires, les autorités chinoises ont évoqué un possible assouplissement pour soutenir l'économie. ''Une série de données montre un léger affaiblissement de l'économie chinoise", note Hao Zhou, analyste chez Commerzbank, qui souligne cependant qu'il reste à voir comment les autorités s'y prendront pour soutenir l'économie.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.