gt;>gt;75 ans, un parcours historique >gt;>gt;Tân Trào, berceau de la Révolution, se transforme " />
02/09/2020 08:45
Trente-quatre ans après le Dôi Moi (Renouveau), la position et la puissance du Vietnam sur la scène internationale se confirment. Cette politique transforme l’économie et poursuit l’objectif national d'"un peuple riche, un pays fort, une société égalitaire, démocratique et civilisée".

>>75 ans, un parcours historique
>>Tân Trào, berceau de la Révolution, se transforme
>>Hô Chi Minh, l'âme de la lutte pour l'indépendance nationale

Le Vietnam est aujourd’hui un des plus importants exportateurs du monde de produits agricoles.
Photo : Trân Tuân/VNA/CVN

S’appuyant sur plus de 30 ans de Renouveau, amorcé dès le VIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam en 1986, sept Congrès du Parti et deux Constitutions, la conception du Parti pour le Renouveau, le socialisme et la voie vers le socialisme a fait de grands progrès. Le Parti continue à appliquer et à développer le marxisme-léninisme et la pensée de Hô Chi Minh, ainsi qu’à valoriser la tradition nationale et les expériences internationales. Les effets du Renouveau ont apporté une atmosphère de démocratie et d’ouverture dans la société, grâce à des mesures et des politiques favorables à l’exercice des droits démocratiques du peuple.

Tirant parti des expériences de la mondialisation et de sa position géo-économique au cœur de l’une des régions économiques les plus dynamiques au monde, le Vietnam s’est activement intégré dans la globalisation en procédant à l’industrialisation et à la modernisation de son économie, en promouvant les ressources intérieures, tout en mobilisant et utilisant efficacement les ressources extérieures, pour parvenir à une synergie nationale.

Un nouveau miracle économique

Au cours de plus de trois décennies de Renouveau, l’économie vietnamienne s’est tournée vers la modernité. La structure économique nationale s’est profondément transformée : la part du secteur agricole s’est réduite à 14,8% tandis que celle des secteurs industriel et tertiaire s’est élevée à 85,2%. Concernant la croissance, si le début du Renouveau, entre 1986 et 1990, n’enregistrait une évolution annuelle moyenne du PIB que de 4,4%, force est de constater que pendant les 29 années suivantes (1991-2020), l’économie nationale a fait d’incroyables progrès. En effet, le taux annuel de croissance sur la période 1991-2016 était en moyenne d’environ 7%. Pour la seule période 2016-2020, il serait estimé à environ 6,8%. Autre exemple flagrant des progrès réalisés, le chiffre d’affaires d’import-export est passé de 5,16 milliards d’USD en 1991 à 517,26 milliards en 2019. Le pays est aujourd’hui un des plus importants exportateurs du monde de riz, café, caoutchouc, noix de cajou, poivre et produits halieutiques.

Cette année, le pays s’efforce d’atteindre un PIB par habitant de 3.000 USD.
Photo : An Dang/VNA/CVN

La croissance économique va de pair avec le développement culturel, humain et l’égalité sociale ainsi que la protection de l’environnement. La sécurité sociale de base est garantie, avec des bénéfices notamment en termes de réduction de la pauvreté et de création d’emplois. Autrefois pays agricole dans le groupe des nations les plus pauvres du monde ayant une croissance du PIB par habitant de 188 USD en 1991, le Vietnam a rejoint le groupe des économies à revenu intermédiaire de la tranche inférieure en 2011. Cette année, le pays s’efforce  d’atteindre un PIB par habitant de 3.000 USD.

La réduction de la pauvreté a aussi connu une évolution impressionnante. Ce taux a fortement chuté, passant de 60% au début de l’époque du Renouveau (fin des années 1980) à moins de 3% de nos jours. Le pays met en œuvre la politique de traitements préférentiels pour les personnes ayant rendu des services méritoires à la Patrie, en développant un système d’assurance sociale et un régime national d’assurance santé universelle (couverture maladie universelle). En ce qui concerne la santé publique, le Vietnam a développé sa capacité de détecter les maladies infectieuses émergentes telles que le MERS-CoV, la grippe A/H7N9 ou le COVID-19...

Au centre du concert des nations

Dès son VIe Congrès en 1986, le Parti a préconisé d’élargir la coopération internationale et d’attirer davantage les investisse-ments étrangers. Le Vietnam  assure toujours au monde des politiques d’ouverture vers l’extérieur diversifiées et multi-latérales. Le pays s’engage notamment à devenir un par-tenaire de confiance et un membre responsable de la communauté internationale. La preuve en est qu’il est devenu un membre responsable et actif des Nations unies et qu’il fait évoluer son marché intérieur en vertu des ses engagements envers l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Il a participé, et continue activement de le faire, à la construction d’une communauté régionale, l’ASEAN, et promeut inlassablement avec les membres cette organisation la mise en œuvre effective de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), ouvrant la voie à l’élaboration d’un Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Par ailleurs, le Vietnam a été élu à de nombreux postes importants : membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies (mandats 2008-2009, 2020-2021), celui du Conseil économique et social des Nations unies - ECOSOC (1998-2000, 2016-2018), ainsi que secrétaire général de l’ASEAN (pour le mandat 2013-2017) et président de l’ASEAN en 2020.

Autre point remarquable, les travaux relatifs aux Vietnamiens à l’étranger au cours des 34 dernières années ont amené à des réalisations importantes. L’État considère les Viêt kiêu (Vietnamiens d’outre-mer) comme une partie inséparable de la nation, profitant de leurs contributions à l’édification du pays.

Dans les années à venir, le Vietnam mettra pleinement en œuvre ses engagements dans la communauté de l’ASEAN et de l’OMC et rejoindra les accords de libre-échange de nouvelle génération, visant, en somme, une intégration internationale plus profonde.

Ses acquis au cours des 34 dernières années ont affirmé que la politique de Renouveau de Parti est correcte et créative. La voie du pays vers le socialisme est conforme à la réalité et à la tendance de développement de l’Histoire. Elle a contribué à la réalisation réussie des objectifs de développement socio-économique, en véhiculant aux nations des cinq continents l’image d’un Vietnam aspirant à la paix, rénové, dynamique et s’efforçant de faire progresser les valeurs communes de l’humanité.
Tiên Duân/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le homestay à Bac Hà, un potentiel à révéler

Tourisme : le Vietnam dans les starting-blocks pour la reprise La résurgence de l’épidémie de COVID-19 étant sous contrôle, la plupart des sites touristiques ont rouvert, de nombreuses liaisons aériennes ont été rétablies, et les voyagistes ont lancé des programmes promotionnels. Le marché du tourisme reprend progressivement des couleurs.