03/04/2018 18:55
Le Département américain du commerce (DOC) vient d’annoncer l’ouverture des enquêtes sur les droits antidumping et les droits compensateurs à l’encontre des importations de sacs tissés laminés en provenance du Vietnam.

>>La décision du DOC sur le panga vietnamien transgresse la législation anti-dumping
>>Les États-Unis augmentent les taxes antidumping sur les crevettes vietnamiennes
 

Une chaîne de production des emballages en polypropylène du Vietnam.
Photo: VNA/CVN


Des enquêtes sur les droits antidumping et les droits compensateurs à l’encontre des importations de sacs tissés laminés en provenance du Vietnam découlent des plaintes déposées par  le 7 mars 2018 par la Coalition du commerce équitable de sacs tissés laminés et ses membres, Polytex Fibers Corporation (Houston) et ProAmpac Holdings Inc (Cincinnati).
 

Les produits visés par ces enquêtes portent les codes HS 6305.33.0040, 3917.39.0050, 3921.90.1100, 3921.90.1500, 3923.21.0080, 3923.21.0095, 3923.29.0000, 4601.99.0500, 4601.99.9000, 4602.90.0000,
et 5903.90.2500.

Selon le ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce, les marges de dumping alléguées varient de 101,73% à 292,61%, et il y a 19 programmes de subventions allégués pour le Vietnam.

Il appartient au DOC de déterminer si les produits visés sont subventionnés ou font l’objet d’un dumping et à la Commission américaine du commerce international (ITC) d’établir si les importations subventionnées ou faisant l’objet d’un dumping causent ou risquent de causer un préjudice à l’industrie américaine.

L’ITC rendra ses décisions provisoires au plus tard le 23 avril 2018. Les décisions définitives du DOC sont prévues pour le 14 août 2018 pour l’enquête en matière de droits compensateurs, et le 29 octobre 2018 pour l’enquête antidumping, mais ces dates peuvent être prorogées.

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.