24/01/2019 00:15
Kinh Môn est l’un des districts de la province de Hai Duong (Nord) abritant le plus d’entreprises d’industrie lourde, réparties en quatre zones industrielles. Les autorités locales veillent à la protection de l’environnement.
>>Kinh Môn, un district exemplaire de la province de Hai Duong
>>Kinh Môn s’oriente vers une agriculture durable
>>Les ZI de Hai Duong continuent d’attirer des investissements

Kinh Môn est un district montagneux situé au nord-est de la province de Hai Duong.

Kinh Môn recense quatre zones industrielles que sont Long Xuyên, Hiêp Son, Duy Tân, et Phu Thu. Parmi une centaine d’entreprises, figurent des géantes de l’industrie lourde dont l’aciérie Hoà Phat Hai Duong et la centrale thermique de Hai Duong, en cours de construction, d'une puissance de 1.200 MW.

"Ces entreprises, estimées à 887, créent de nombreux emplois pour des travailleurs locaux et représentent 30% du budget provincial", affirme Nguyên Minh Hùng, secrétaire du Comité du Parti du district et président du Conseil populaire de Kinh Môn. En outre, le district abrite huit cimenteries telles que Hoàng Thach, Phuc Son, ou Thành Công, pour une puissance totale de près de 10 millions de tonnes.

Les plans d’une bonne gestion des déchets industriels

Rien qu'en 2018, Kinh Môn recense 186 nouvelles entreprises, une croissance de 12,7% par rapport à 2017. Destination des entreprises d’industrie lourde, le district est bien conscient des risques environnementaux que cela engendre. Les autorités locales se préoccupent particulièrement de la question de l’environnement dans ces zones industrielles. Et elles privilégient les entreprises appliquant les hautes technologies et les technologies propres, ainsi que celles faisant preuve de responsabilité sociale.

Le district de Kinh Môn abrite de grandes entreprises de l'industrie lourde.

Ces dernières années, "nous avons notre propre plan de protection environnementale avec l’objectif de mettre fin aux déchets polluants des entreprises", a affirmé Nguyên Thi Liêu, secrétaire adjointe du Comité du Parti du district, et présidente du Comité populaire de Kinh Môn.

Elle rappelle que pour le mandant 2015-2020, le Comité du Parti du district a mis en œuvre le plan "Réduction de la pollution environnementale pour la période 2015-2020". Le district poursuit aussi le programme "Traitement des ordures d’usage quotidien dans les zones rurales de la province de Hai Duong pour la période 2016-2020". En la matière, les cimenteries et complexes sidérurgiques sont placés sous haute surveillance.        

Hòa Phat Hai Duong, un exemplaire

Parmi les entreprises géantes basées à Kinh Môn, le groupe d’acier Hoà Phat Hai Duong est un pionner de la rentabilité, du respect de l'environnement et de la mise en œuvre de la responsabilité sociale. Mis en activité en 2016, Hoà Phat Hai Duong est un complexe sidérurgique d’une puissance initiale de 1,8 million de tonnes par an.

"En 2018, la compagnie, fort des près de 5.000 cadres et ouvriers dont 85% sont des locaux, a produit plus de 1,9 million de produits", a annoncé Dô Duc Dôn, directeur général adjoint de l'entreprise, lors d’une récente rencontre avec la presse. La direction de la compagnie a affirmé viser cette année deux millions de tonnes d’acier.

Dans l'aciérie de Hòa Phat Hai Duong.

"Hoà Phat Hai Duong respecte rigoureusement les réglementations sur la protection environnementale. En effet, nous avons signé des contrats avec des compagnies d’assainissement environnemental pour la classification et le traitement des déchets de l’entreprise. Et nous avons installé aussi un système d’observation, d’identification et de classification automatique des effluents gazeux", a précisé Dô Duc Dôn.    

Hoà Phat Hai Duong a réservé un budget de 22 milliards de dôngs à la construction d’ouvrages de bien-être social pour ses ouvriers et pour la commune de Hiêp Son où elle est implantée. Il s’agit par exemple de la construction de l’école maternelle de Hiêp Son en 2013, de l’école primaire de la commune en 2016, ou encore de la réparation des salles du collège de Hiêp Son. De plus, l’entreprise a financé la construction des chemins vicinaux, l’installation des stations de pompages pour l’irrigation agricole, et le ramassage des ordures au sein de la commune, etc.

Texte et photos: Bùi Phuong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam