08/05/2018 15:28
Une table ronde intitulée “Promouvoir des opérations et une gestion efficaces des transports publics: Partager les expériences réussies de la Suède dans les pays en développement" s’est tenue lundi 7 mai à Hanoï.
>>Comment mieux gérer la circulation urbaine
>>Hanoï cherche à rendre ses transports publics efficaces et durables

Vue générale de la table ronde Vietnam – Suède sur les opérations et la gestion efficaces du transport public, le 7 mai à Hanoï.

Cet événement est organisé conjointement par le comité populaire de Hanoï, l’ambassade de Suède au Vietnam et le Conseil d’affaires de la Suède (Business Sweden).

Cette table ronde vise à renforcer la relation de coopération entre le Vietnam et la Suède en partageant les expériences et les pratiques suédoises afin de soutenir le développement durable du transport urbain au Vietnam.

"Le Vietnam s’intéresse beaucoup au développement des transports publics, en particulier les autobus. Actuellement, 60 sur les 63 provinces et villes du pays possèdent leur propre réseau d’autobus. Et l’application des technologies dans l’opération et la gestion des transports revêt une place de plus en plus importante", a souligné le vice-ministre vietnamien des Transports et des Communications, Lê Dinh Tho lors de cette table ronde.

"Face à la croissance rapide de l’urbanisation, le Vietnam doit adopter une vision et un plan concrets, et apprendre des expériences réussies des pays développés comme la Suède pour une meilleure gestion dans ce domaine", a-t-il ajouté.

Comme de nombreux pays asiatiques, le Vietnam connaît une urbanisation extrêmement rapide. En 2014, environ 33% des 90 millions de Vietnamiens vivaient dans des zones urbaines. Ce chiffre devrait atteindre 50% d'ici 2025. Dans la stratégie gouvernementale de développement des transports à l'horizon 2030, le Vietnam souhaite fortement favoriser les transports publics afin de contrôler l'augmentation d’achat de véhicules personnels. En outre, d'ici à 2020, le Vietnam vise à atteindre une portion de 20% des autobus et des taxis utilisant des carburants propres tels que le GPL (le gaz de pétrole liquéfié), le GNC (le gaz naturel compressé) et l'énergie solaire.

Hanoï souhaite prendre exemple sur les expériences suédoises

Les représentants des entreprises suédoises lors de la table ronde Vietnam - Suède, le 7 mai à Hanoï.

Pour sa part, le vice-président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Doan Toan a fait savoir qu’après 10 ans d'élargissement des limites administratives de la capitale, Hanoï possède actuellement 112 lignes d’autobus, soit une augmentation de 60% du réseau par rapport à la décennie précédente. En particulier, le réseau de bus à haut niveau de service, les bus de transit rapide ou BRT, a été ouvert le 31 décembre 2016 sur l’axe Kim Ma - Yên Nghia, à Hanoï, avec une trentaine de véhicules.

La ville de Hanoï souhaite étudier les expériences réussies de son partenaire suédois pour son plan de développement du transport urbain durable, a-t-il affirmé. En effet, la Suède est depuis longtemps à l'avant-garde des initiatives d'urbanisme respectueuses de l'environnement et de la sécurité routière. Les entreprises suédoises fournissent des solutions au monde entier dans le domaine du transport public et des applications en matière d'urbanisme, en particulier dans les pays en développement comme le Vietnam, a déclaré Pereric Högberg, ambassadeur de Suède au Vietnam.

Cet événement a été le lieu de rencontre et d’échange entre les organes financiers, les investisseurs et les autorités rassemblées pour répondre à la question "Comment les solutions suédoises peuvent aider le Vietnam dans son développement du transport urbain durable?".

Texte et photos: Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.