22/06/2014 08:38
Ao dài et deux-roues, deux mots incompatibles et pourtant… Créé par Dô Gia Tùng, Vietnamien résidant aux États-Unis, XO Tours est la première compagnie proposant des circuits touristiques en deux-roues conduits par des jeunes filles portant la fameuse tunique traditionnelle.
La qualité des services est la clé du succès de la compagnie XO Tours. CTV/CVN


Dô Gia Tùng est allé s’installer avec ses parents aux États-Unis à l’âge de trois ans. En 2002, lors de son premier retour au pays natal, il est surpris par les rues du pays, bondées de deux-roues. «Je n’ai jamais vu autant de monde conduire des deux-roues qu’au Vietnam. Au début, j’ai eu un peu peur, mais j’ai aussi trouvé ça très intéressant.

En 2009, pour tenter de faire retomber la pression due à mon travail dans l’investissement boursier, j’ai décidé d’arrêter mes travaux aux États-Unis et de retourner au Vietnam en vue de participer à des activités philanthropiques», confie Dô Gia Tùng.

Alors qu’il est de retour dans son pays natal, une idée commence à germer dans son esprit, celle de fonder une compagnie touristique proposant des circuits en deux-roues.

Des débuts difficiles

En décembre 2010, XO Tours est lancé, le nom est la contraction de «xe ôm» (moto-taxi). L’homme, qui ne fait pas dans la demi-mesure, se distingue grâce à ses conductrices qui portent l’ao dài blanc. Ces hôtesses de la moto entraînent les touristes à la découverte de destinations originales dans les rues de Hô Chi Minh-Ville. Pourquoi ce choix ? Dô Gia Tùng est fasciné par l’image de la femme vietnamienne portant ce costume à la fois simple, pudique et suggestif, qui met en valeur celle qui la porte. «L’+ao dài+ est connu pour sa beauté et son charme sans pareil. Après le tour, les touristes aiment prendre des photos avec les conductrices vietnamiennes», souligne Tùng.

«Femme au volant, mort au tournant», il semblerait que ce credo ne soit pas du goût de notre chef d’entreprise. Selon lui, les femmes sont souvent plus soigneuses dans la conduite des deux-roues et s’intéressent davantage aux sentiments des touristes derrière elles.

Dotée d’un capital initial de près de 500 millions de dôngs, au début la compagnie XO Tours comptait seulement quatre membres, Tùng compris. Chaque mois, elle accueillait entre 7 et 10 touristes. Tùng était en contact avec de grands hôtels de la ville, où se rendaient fréquemment les touristes étrangers, pour leur présenter son concept. Cependant, la plupart des patrons jugeaient son idée irréalisable.

«Ils estimaient que c’était une idée sans fondement pratique. Les femmes vietnamiennes sont petites. Donc, elles ne peuvent pas porter un étranger sur deux-roues. Certaines personnes pensent aussi que le fait qu’une femme accompagne un homme présente de nombreux risques. J’ai, pour ma part, une autre idée sur le sujet, parce qu’aux États-Unis, les femmes et les hommes sont égaux. Par ailleurs, ma mère et ma sœur sont des femmes énergiques, tout en gardant les traits traditionnels de la femme d’Asie du Sud-Est. C’est pourquoi, bien que le chemin soit difficile, je suis décidé à mener mon idée à son terme», explique Dô Gia Tùng.

Pour l’heure, XO Tours accueille environ 800 à 900 touristes par mois. Photo : CTV/CVN


Trois mois après la fondation de XO Tours, la situation n’était guère mieux, bien que Tùng ait fait tout ce qu’il pouvait pour trouver des clients. Il s’est posé un ultimatum : si le nombre de clients n’augmente pas après six mois, il mettra la clé sous la porte. Heureusement, au quatrième mois, les efforts du Viêt kiêu payent enfin. Il fût même surpris de voir le nombre de clients augmenter nettement, environ 40 personnes, soit quatre fois plus que les mois précédents.

Au fil du temps, XO Tours a attiré l’attention de nombreux touristes étrangers. Actuellement, la compagnie accueille environ 800 à 900 touristes par mois. Proportionnellement à cette demande, le nombre d’employés à lui aussi augmenté, de 8 per-sonnes en juillet 2011 à 30 en 2012. Pour l’heure, la compagnie emploie 80 personnes.

La qualité, clé du succès

Avec un prix oscillant entre 850.000 et 1,6 million de dông par personne pour un circuit de 2,5 à 4 heures, XO Tours est au-dessus des prix du marché. La qualité des services est la clé du succès de la compagnie. En effet, elle est en tête des 191 meilleurs services touristiques de Hô Chi Minh-Ville, élus par TripAdvisor, le plus grand site Internet de voyage au monde.

Pour l’heure, XO Tours propose quatre circuits fixes : visite de Saigon de jour, découverte de Saigon la nuit, un circuit achat et un gastronomique.

La plupart des touristes ayant choisi XO Tours l’ont fait pour découvrir et expérimenter la vie dans un autre pays. Raison pour laquelle, ils trouvent du plaisir à goûter les plats de rue tout en cherchant une place pour se mettre à l’abri de la pluie.

Dô Gia Tùng souligne que ce n’est pas facile de recruter une fille répondant aux critères de la compagnie. Outre la beauté et une attitude avenante, elle doit savoir conduire correctement un deux-roues et maîtriser l’anglais. C’est pourquoi, sur 50 personnes passant un entretien, Tùng ne peut en retenir qu’une.

L’élargissement de sa compagnie à d’autres villes ou provinces ne sera pas pour tout de suite. Selon lui, Hô Chi Minh-Ville regorge encore de beaucoup de potentiels. Pourtant, il ne cache pas son ambition de proposer des circuits découverte de cette ville en voiture ou en autobus.

Phuong Nga/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.