09/03/2021 16:34
La cérémonie à l'occasion du départ du relais de la flamme olympique des Jeux de Tokyo-2020 se déroulera sans doute sans spectateurs, mais le public sera autorisé à assister au relais lui-même, a rapporté mardi 9 mars le quotidien japonais Yomiuri.

>>JO de Tokyo : la facture explose
>>Le président du CIO optimiste sur la présence de spectateurs aux JO de Tokyo


La flamme olympique arrive au Japon pour des JO en plein doute.
Photo : AFP/VNA/CVN


Selon le journal Yomiuri, les organisateurs des JO de Tokyo, qui doivent se tenir cet été, souhaiteraient éviter des attroupements au départ de la flamme olympique prévu le 25 mars à Fukushima et auquel 3.000 personnes devaient initialement assister.


Tokyo-2020 a annoncé fin février les règles strictes que devront respecter ceux qui souhaitent regarder passer la flamme, notamment l'interdiction des acclamations et le port obligatoire du masque.

La présence sur certains points du parcours se fera uniquement sur réservation et les informations concernant les porteurs de la flamme ne seront communiquées qu'à la dernière minute afin d'éviter un public groupé, toujours selon les directives du comité d'organisation des Jeux.

Certains tronçons du relais pourraient en outre être annulés pour éviter les risques de transmission du coronavirus, avaient encore précisé les organisateurs. Les JO de Tokyo, reportés l'an dernier à cause de la pandémie, sont prévus du 23 juillet au 8 août prochain, malgré la persistance de la crise sanitaire dans le monde.

La question sensible de l'autorisation ou non de spectateurs venus de l'étranger pendant l'événement doit être tranchée d'ici fin mars, mais les organisateurs pencheraient déjà pour leur interdiction, d'après les médias locaux.

Une décision sur la capacité maximale des sites olympiques doit par ailleurs être annoncée en avril.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.