30/08/2020 11:05
La nature a donné le meilleur d’elle-même sur le Vietnam. Le delta du Mékong ne déroge pas à la règle avec ses paysages magnifiques. Ces dernières années, le tourisme communautaire y a connu un essor considérable.
>>Post-COVID-19 : le delta du Mékong redynamise le tourisme
>>Quand les jeunes Tày se mettent au tourisme communautaire
>>Dà Nang : plus de 1,98 million d'USD pour développer le tourisme communautaire

Transport de fleurs vers un marché flottant.

Les précieux dons de la nature, en complément d’un commerce prospère, permettent au Vietnam de développer une forme spéciale de voyage plus proche de la nature : l’écotourisme. Pourtant, depuis quelques temps, l’ambition de mettre la dimension humaine au premier plan durant le voyage, spécialement dans le delta du Mékong, a également fait naître "le tourisme communautaire". Celui-ci, appelé aussi "tourisme autochtone", est une formule d’accueil permettant une immersion dans la population locale.

Ce type de voyage est plus particulièrement présent dans les régions rurales et moins fréquentées par les touristes. Une partie des bénéfices est reversée aux populations locales, ce qui constitue un véritable atout économique pour les résidents. Cet apport financier leur permet de mettre en œuvre des projets bénéficiant à toute la communauté. Les touristes s’intègrent à la population et effectuent un véritable voyage d’immersion. Ils logent le plus souvent chez l’habitant ou en gîtes gérés par la communauté et découvrent ainsi ses coutumes et modes de vie.

Paradis vert 

Depuis quelques années, le tourisme autochtone devient de plus en plus populaire au Vietnam, particulièrement dans la région montagneuse du Nord. Son paysage est découpé par de nombreuses montagnes calcaires grandioses, où se concentrent des minorités ethniques préservant encore la diversité de la langue et de la culture. Ce type de voyage, sous une forme autogérée par les communautés locales, fait bénéficier les habitants d’une partie des retombées économiques. Ce souhait d’impliquer la population du delta du Mékong - un lieu aquatique avec des spectacles magnifiques - et de favoriser la relation humaine entre locaux et voyageurs nous amène à vous présenter aujourd’hui cette forme de tourisme équitable et solidaire qui, je l’espère, va vous toucher.

La région Sud du Vietnam, qui se compose de 13 provinces et ville, couvre une partie importante du delta du Mékong. Entourée par deux grands fleuves Tiên (bras antérieur du Mékong) et Hâu (bras postérieur) avec un système d’alluvions très important, l’agriculture est considérée comme une activité principale dans la vie des habitants. Cette région magnifique présente toute une palette de verts pouvant retenir le cœur de n’importe qui : des bateaux, des maisons et des marchés flottants sur un réseau sans fin de rivières, de canaux et de cours d’eau. Le delta du Mékong est l’un des plus abondants greniers de riz, de fruits et légumes au monde, un endroit vraiment paisible à visiter.

Touristes participant aux activités locales dans le delta du Mékong.

Paysages authentiques

Pour ceux qui sont fatigués par le bruit excessif de la ville, par les klaxons stridents des voitures, le delta du Mékong est vraiment un paradis tropical pour quelques jours de tranquillité loin du stress. Le charme unique du Sud, combiné à la vie fluviale, constitue son principal attrait. À l’arrivée, le delta du Mékong va vous accueillir par un paysage très verdoyant. Une excursion en bateau en passant à travers des paysages authentiques vous permettra de retrouver la tranquillité. Vous pourrez explorer de paisibles villes en bord de fleuve, goûter des fruits tropicaux vendus sur les marchés flottants, visiter des fabrications artisanales.

Vous pourrez aussi passer la nuit chez l’habitant ou sur un bateau traditionnel et savourer un repas préparé par vous-même. Que de souvenirs inoubliables ! Un séjour accompagné plutôt qu’organisé avec une immersion totale dans le rythme de la vie quotidienne du peuple local, pourquoi pas ?

En plus de créer une forme de voyage différente, le tourisme communautaire offre aussi aux visiteurs l’opportunité de faire un geste positif envers les personnes défavorisées et de contribuer ainsi au mieux-être des habitants de la région. En combinaison avec le programme de voyage, on peut également visiter des centres caritatifs ou des familles en difficultés. Avoir une meilleure compréhension de la culture locale et de la communauté vietnamienne est également un grand atout de ce type de tourisme.

Les impacts sur les personnes que vous aurez côtoyées sont réels et positifs et vous réaliserez que voyager n’est pas seulement un déplacement, mais aussi une expérience de vie enrichissante fondée sur le partage et les valeurs humaines. Un souvenir qui restera gravé au fond de votre cœur. Alors, n’est-il pas temps de participer à l’aventure du tourisme communautaire ?

Texte et photos : Minh Thu/CVN
(Finaliste du Concours "Jeunes Reporters Francophones - Vietnam 2019")
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Vieux quartier de Hanoï, rendez-vous de la Fête de lune  Cette année, la Fête de la mi-automne est prévue du 17 septembre au 1er octobre au marché Dông Xuân dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, à Hanoï.