05/10/2020 23:27
Une conférence tenue lundi 5 octobre dans la province méridionale de Bac Liêu a recommandé de promouvoir le modèle de développement durable de la pénéiculture en l’associant à la riziculture.

>>La riziculture du Vietnam peut appliquer l'irrigation goutte à goutte
>>Le delta du Mékong veut exporter plus
 

La conférence sur la promotion de modèle de la pénéiculture en l’associant à la riziculture, le 5 octobre dans la province de Bac Liêu (Sud).
Photo : VNA/CVN


Les experts présents à la conférence tenue lundi 5 octobre dans la province de Bac Liêu ont exhorté à renforcer la connection des intrants ou des extrants de l’évevage de crevettes et la culture du riz, notamment de nouvelles variétés ST24 et ST25.

La variété ST24 a remporté des prix au troisième Festival du riz du Vietnam en 2018. L’année suivante, l’Association des vivres du Vietnam a sélectionné ST24 et ST25 pour le 11e concours annuel du meilleur riz au monde aux Philippines en novembre. Les deux variétés ont été nommées parmi le premier groupe, et ST25 a été choisie pour le premier prix.


Le modèle de pénéiculture en symbiose avec le riz est un système d’élevage propre des zones touchées par l’intrusion saline saisonnière, de décembre à mai) dans les provinces côtières du delta du Mékong, a indiqué Trân Dinh Luân, chef de la Direction de la pêche du ministère de l'Agriculture et du Développement rural.

La saison des pluies qui abaisse suffisamment la salinité du sol permet de pratiquer la riziculture alors que pendant les mois restants, l’incursion de l’eau salée dans les terres transforme les champs de riz en élevages de crevettes.

Actuellement, l’élevage extensif bat son plein dans le delta du Mékong, de même que les combinaisons pénéiculture-sylviculture et pénéiculture-riziculture. Ce sont des solutions peu coûteuses et respectueuses de l’environnement, qui semblent toutes indiquées pour faire face à la salinisation.

Le delta du Mékong pratique la pénéiculture en l’associant à la riziculture sur plus de 211.900 ha en 2020 contre 71.000 ha en 2000 et plus de 176.600 ha en 2015, pour une production de plus de 84.700 tonnes.

Malgré l'épidémie de COVID-19, le Vietnam a exporté pour 2 milliards d'USD de crevettes durant les sept premiers mois de cette année, soit une augmentation de 12,1% en un an, selon le ministère de l'Agriculture et du Développement rural.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.