26/08/2020 22:44
Alors que le décaissement de l’aide publique au développement (APD) a progressé, sans solutions drastiques, il sera difficile pour les ministères et les secteurs d’atteindre les objectifs fixés, a déclaré le vice-ministre des Finances, Trân Xuân Hà.
>>Développement socio-économique des régions de minorités ethniques
>>Accélérer le décaissement des fonds publics, un impératif pour la croissance
>>Le Vietnam parmi les bénéficiaires de l'APD de la R. de Corée 

Réunion tenue à Hanoï par le ministère des Finances sur le décaissement de l’aide publique au développement.
Photo : VNA/CVN

Le vice-ministre des Finances, Trân Xuân Hà a déclaré lors d’une réunion à Hanoi le 26 août que 3,742 billions de dôngs (près de 161,5 millions de dollars) de financement par l’APD avaient été décaissés à la fin août, soit 21,64% de l’objectif de cette année, et plus élevé que le bilan de la même période dernière année mais encore inférieur au décaissement des investissements publics nationaux, qui est actuellement de 40%.

Parmi les ministères, celui des Communications et des Transports a affiché la meilleure performance en matière de décaissement de l’APD, à environ 51% à la fin août. Il a cependant reconnu que les décaissements ne sont toujours pas à la hauteur des attentes.

Le responsable a attribué la lenteur en partie à l’impact du COVID-19, qui a été un obstacle à l’arrivée d’experts étrangers dans le pays et a également affecté le processus d’appel d’offres, ainsi que le traitement prolongé des ajustements de certains projets.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a indiqué que depuis le début de l’année, il avait demandé aux unités subordonnées de prendre des engagements en matière de décaissement pour chaque mois et chaque trimestre.

Cependant, l’épidémie a affecté le processus d’appel d’offres. De plus, la plupart des projets agricoles sont de petite taille et dispersés sur différentes localités, qui tardent à fournir des fonds de contrepartie, au détriment de la mise en œuvre des projets, a-t-il fait savoir.

Le directeur adjoint du Département de la gestion de la dette et des finances extérieures du ministère des Finances Hoàng Hai a souligné que les projets financés par l’APD ou les prêts préférentiels étrangers souffrent davantage du Covid-19 que ceux utilisant des fonds nationaux, car ils doivent satisfaire les exigences des prêteurs, telles que l’utilisation d’équipements importés ou d’experts, entrepreneurs et conseillers étrangers.

Outre le décaissement des capitaux alloués pour 2020, les ministères et les secteurs doivent également travailler sur des fonds qu’ils n’ont pas fini d’allouer l’année dernière, ce qui alourdit leur charge de travail, a-t-il ajouté.

Pour accélérer le décaissement de l’APD et des capitaux étrangers, le ministère des Finances a demandé à d’autres ministères et secteurs d’envisager de réaliser leurs objectifs d’allocation d’investissements publics en tant que tâche politique importante.

Le vice-ministre des Finances, Trân Xuân Hà a appelé à une coordination entre eux pour traiter en profondeur les obstacles, ajoutant que son ministère discutera des problèmes survenant lors des décaissements avec les prêteurs.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le 2e programme de promotion du tourisme : l’accent mis sur la sécurité Une conférence co-organisée par l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV), le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le journal en ligne VnExpress à Hanoi le 24 septembre s’est focalisée sur le thème "Stimuler la demande touristique – Expérimenter un Vietnam sûr et attrayant".