23/03/2021 15:50
Le gouvernement danois et ses partenaires politiques au Parlement ont convenu, dans la nuit de lundi à mardi 23 mars, après douze heures de négociations, d'un plan de réouverture à long terme du pays, après une mise sous cloche depuis fin décembre en vue d'enrayer la propagation du COVID-19 et de ses variants.

>>Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde
>>La Finlande et l'Europe du Nord en tête des pays les plus heureux du monde
 

Vaccination pour lutter contre le COVID-19 pour les personnes à Ishoj, Danemark, le 27 décembre 2020. Photo : AFP/VNA/CVN


"À quelques exceptions près, la société danoise doit s'ouvrir lorsque toute personne âgée de plus de 50 ans aura été vaccinée", a déclaré la Première ministre Mette Frederiksen.

Appuyé par l’ensemble des partis représentés au Folketing (parlement monocaméral), à l'exception de Nye Borgerlige (extrême-droite, 4 députés sur 179), cet accord obtenu à l’arrachée prévoit une réouverture graduelle à des intervalles de 14 jours, modulables en fonction de l’évolution de la pandémie.

Ainsi, après les vacances de Pâques, les élèves du primaire et du secondaire devraient reprendre leurs cours en présentiel à hauteur de 50% toutes les deux semaines, au même titre que les étudiants du cycle supérieur dont le cursus implique des travaux pratiques.

Les autres étudiants de l'enseignement supérieur peuvent revenir avec 20% de présence physique, une priorité particulière étant accordée aux étudiants de première année. Les professions libérales (coiffeurs, salons de massage, etc.) rouvriront le 6 avril, mais ne serviront que les clients détenteurs d’un Coronapas, un document prouvant que son détenteur est vacciné ou a été déjà infecté, sinon un test négatif d'au plus 72 heures.

Les centres commerciaux, les grands magasins, et les arcades d'une superficie de 15.000 m2 ou moins pourront rouvrir le 13 avril, sauf dans les municipalités à incidence particulièrement élevée.

À partir du 21 avril, des repas en plein air seront autorisés dans les restaurants et cafés pour les détenteurs du Coronapas, tout comme l’accès aux musées, galeries d'art et bibliothèques, tandis que les salles de sports seront ouvertes aux moins de 18 ans sans exigence de ce document.

Le Coronapas donne accès à partir du 6 mai à des repas à l'intérieur des restaurants et cafés, conférences, salles, théâtres, cinémas et autres lieux similaires, et deux semaines plus tard aux parcs d'attractions, zoos et terrains de jeux.

L’accord prévoit également de prolonger jusqu’au 30 juin prochain des packages d'aides à la lumière de la réouverture progressive dans les mois à venir. Les mesures de prévention en vigueur (port du masque, distanciation sociale, hygiène, etc.) continueront de s'appliquer à toutes les phases.

Alors que la troisième vague du coronavirus balaie de larges pans de l’espace européen avec son lot de contaminations et de décès, le Danemark semble s’acheminer vers une réouverture prudemment calculée pour renouer avec un été normal.

Jusqu’à la veille, le pays nordique a enregistré depuis le début de la pandémie 226.277 cas positifs et 2.402 décès liés au coronavirus, des chiffres qui en font un des bons élèves en matière de gestion de la pandémie. Le royaume scandinave de 5,8 millions d’habitants figure parmi les premiers de l’UE en matière de vaccination, avec 636.664 personnes (10,9% de la population) ayant reçu une première dose et 316.068 ayant reçu la seconde injection (4,4%).


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

La plage de Dâm Trâu (Côn Dao) parmi les plus belles du monde La plage de Dâm Trâu (Côn Dao, Bà Ria - Vung Tàu) a reçu beaucoup d'attention pour son emplacement particulier et ses paysages naturels.