09/01/2019 17:21
Le marché domestique devrait connaître des changements considérables en 2019 à la suite de l'entrée en vigueur de l'Accord global et progressif pour le partenariat transpacifique (CPTPP) à partir du 14 janvier.
>>L'Accord CPTPP profite énormément aux entreprises vietnamiennes
>>L’entrée en vigueur du CPTPP contribue à la promotion du libre-échange mondial

Dans un supermarché Co.opmart, à Hô Chi Minh-Ville.
Photo: VNA/CVN

En 2019, les taxes d'importation imposées sur des produits agricoles, d’élevage, de lait et de vin en provenance des pays membres du CPTPP seront réduites conformément à la feuille de route définie. Concrètement, les taxes imposées sur le vin de raisin et le champagne en provenance du Canada seront ramenées de 56% actuellement à 41% puis à 36% au début de 2020.

À l'exception du homard et du saumon canadiens, le Vietnam supprimera toutes les taxes d’importation applicables aux produits de la mer tels que les crabes et poissons congelés du Canada et de l'Australie, tout en réduisant les taxes sur le saumon canadien de 18% à 0%, et celles applicables au homard canadien de 35% à 15%.

L’année dernière, de nombreuses entreprises alimentaires étrangères, notamment japonaises, australiennes et chiliennes, ont introduit au Vietnam des produits aquatiques frais et transformés, ainsi que des fruits, aliments pour enfants et légumes, afin de rechercher des distributeurs.

Lê Vân Mây, présidente de Lotus Group, un distributeur de couches, de lait maternisé et de produits alimentaires provenance du Japon, a déclaré que les entreprises japonaises continueraient à introduire davantage de produits alimentaires au Vietnam afin d'optimiser les opportunités sur le marché.

Nakajima Hayato, représentant de la société japonaise Middis Inc., a déclaré que depuis 2017, la société coopérait avec trois entreprises vietnamiennes pour introduire la marque de lait Bean Stalk au Vietnam. La société augmentera la vente de ce produit au Vietnam lorsque le CPTPP entrera en vigueur, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Oitaken, fournisseur japonais du poire Kosui au Vietnam, a déclaré que la société présenterait de poires Niitaka et Hosui et d’autres produits japonais aux consommateurs vietnamiens.

Concernant la recherche de mesures pour améliorer la qualité des produits nationaux, Nguyên Viêt Dung, député de Hô Chi Minh-Ville, a estimé que les investissements dans l'agriculture devaient être intensifiés, car les produits similaires provenant des marchés du CPTPP étaient très compétitifs. Il a souligné la nécessité de développer des installations de production à grande échelle pour favoriser l'application de la technologie et baisser le prix des produits.

Trinh Quôc Dung, directeur exécutif du groupe Vinamilk, a déclaré que si les entreprises vietnamiennes ne se préparaient pas bien, elles perdraient leur part sur le marché intérieur. Dans le contexte de forte concurrence avec des entreprises étrangères, se restructurer pour réduire les coûts et améliorer la qualité de leurs produits est la tendance inévitable pour les entreprises vietnamiennes d’élevage, de transformation de la viande et de lait, a-t-il déclaré. Si échouer dans la concurrence sur le marché intérieur, il sera difficile pour les entreprises vietnamiennes à réussir sur les marchés étrangers, a-t-il ajouté.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le yacht français Le Lapérouse en escale à Hô Chi Minh-Ville Le yacht cinq étoiles de la série Explorers, Le Lapérouse, battant papillon français, a jeté l’ancre à Hô Chi Minh-Ville et y restera amarré pendant plusieurs jours. Il s’agit de la première visite de ce navire touristique dans la mégapole du Sud.