12/12/2020 16:50
>>Décès du comédien Robert Castel, père de l'humour "pied-noir"
>>Mort de l'acteur Sean Connery, "meilleur James Bond de tous les temps"

Le réalisateur sud-coréen Kim Ki-duk, mondialement reconnu pour ses œuvres imprégnées de violence mais aussi accusé d'avoir abusé d'actrices, est décédé jeudi 10 décembre du COVID-19 en Lettonie, à l'âge de 59 ans. Kim Ki-duk a acquis une renommée mondiale en dessinant un portrait audacieux de la violence extrême et de la brutalité humaine, dans des films riches en allégories, mais il a été accusé aussi d'inconduite à l'égard d'actrices. Le réalisateur n'a jamais répondu de ces accusations. "Son talent de conteur nous manquera", a estimé Alberto Barbera, le directeur de la Mostra, célèbre festival de cinéma sur la lagune, à Venise, qui avait distingué le cinéaste. "Ses films continueront d'alimenter notre imaginaire et, je l'espère, celui des spectateurs de demain". Il a obtenu en 2012 le Lion d'Or du meilleur film au festival de Venise pour Pieta ou encore l'Ours d'argent à Berlin pour Samaria en 2004.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.