03/05/2019 09:09
Le Conseil militaire de transition du Soudan a réaffirmé, dans un communiqué publié jeudi 2 mai, sa détermination à nouer un dialogue avec tous les partis d'opposition du pays.
>>Percée dans la crise au Soudan avec la prochaine participation des civils au pouvoir
>>Soudan: "accord" entre militaires et civils

Les soldats de l'armée du Soudan à Khartoum, le 15 avril.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le Conseil a par ailleurs annoncé avoir reçu de l'Alliance pour la liberté et le changement - le principal parti d'opposition du Soudan - un document constitutionnel qui formule plusieurs propositions sur les institutions et les dispositions de la période de transition.

Le Conseil a remercié l'Alliance de lui avoir soumis ce document, déclarant qu'il permettrait de "faire avancer le dialogue". Le Conseil a affimé qu'il "se chargerait d'étudier le document et d'y répondre".

Le document suggère notamment que le futur Conseil de souveraineté conjoint soit composé de 15 membres, dont huit représentants civils et sept représentants militaires. Il demande également la formation d'un gouvernement civil comptant 17 ministres, et réclame que le gouvernement civil ait le pouvoir de décréter l'état d'urgence.

Il recommande enfin la formation d'un parlement provisoire de 120 membres pour une période de transition de quatre ans.

Le Conseil militaire de transition, présidé par Abdel-Fattah Al-Burhan, est chargé de la gestion des affaires du Soudan depuis la destitution de l'ancien président Omar el-Béchir. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.