09/07/2020 22:48
Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies (CDH) a examiné les droits des personnes handicapées dans le contexte du changement climatique lors de sa 44e session à Genève mercredi 8 juillet.
>>Le Vietnam s’intéresse à la protection des droits de l’enfant
>>Droits humains: Le Vietnam prouve sa responsabilité internationale
>>Le Vietnam œuvre pour défendre et promouvoir les droits humains

L’ambassadrice Lê Thi Tuyêt Mai (gauche) et le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, à Genève. Photo : VNA/CVN

Il s’agit d’une initiative du Vietnam, des Philippines et du Bangladesh, qui sont coauteurs de la résolution annuelle du Conseil sur le changement climatique et les droits de l’homme. Les délégués ont partagé leurs vues sur l’impact négatif et inégal du changement climatique sur les droits de l’homme, en particulier les personnes handicapées, le groupe le plus vulnérable dans une crise comme la pandémie de COVID-19 en cours.

La majorité des personnes handicapées vivent dans la pauvreté et c’est l’un des éléments clés affectant l’exposition des personnes handicapées aux impacts du changement climatique. D’autres sont la discrimination et la stigmatisation.

Des facteurs croisés liés au sexe, à l’âge, à l’origine ethnique, à la géographie, à la migration, à la religion et au sexe peuvent exposer les personnes handicapées à un risque encore plus élevé, ont-ils déclaré. Ils ont proposé d’intégrer les droits des personnes handicapées dans la compilation et la mise en œuvre des politiques et initiatives contre le changement climatique, garantissant ainsi que leur voix soit entendue dans ces processus.

Au nom de l’ASEAN, l’ambassadrice vietnamienne Lê Thi Tuyêt Mai, cheffe de la Mission du Vietnam à Genève, a parlé des efforts et de l’engagement du bloc régional dans la lutte contre le changement climatique. Elle a déclaré que la protection et la promotion des droits des personnes handicapées sont une priorité persistante de l’ASEAN, comme le reflètent la Vision 2025 de l’ASEAN et le Plan directeur de l’ASEAN à l’horizon 2025 : intégration des droits des personnes handicapées

L’ASEAN attache toujours de l’importance à la coopération internationale en matière de réponse au changement climatique et espère que les pays y prendront des engagements financiers solides en 2020.

L’ASEAN espère également que la 26e session de la conférence des parties (COP 26) à la conférence-cadre des Nations unies sur les changements climatiques à Glasgow en 2021 sera un succès. Le Vietnam, les Philippines et le Bangladesh prévoient de soumettre à l’examen du Conseil une résolution sur les droits de l’homme et le changement climatique, en se concentrant sur les droits des personnes âgées.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Promouvoir les points forts du tourisme à Hanoï La capitale continue de créer des produits touristiques attractifs, tout en améliorant la qualité de ses services afin d’anticiper ''la période dorée'' pour attirer les touristes, surtout à la fin de l'année.