10/01/2020 17:35
Le Conseil de sécurité a réaffirmé jeudi 9 janvier lors d’un débat présidé par le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh son attachement à la Charte de l’ONU, et à un ordre international fondé sur le droit international.

>>Présidence vietnamienne du Conseil de sécurité : opportunité rime avec responsabilité
>>Le Vietnam entame sa présidence du Conseil de sécurité de l’ONU
 

Débat ouvert du Conseil de sécurité consacré à la Charte de l'ONU.
Photo: VNA/CVN


Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a noté que la nouvelle année avait commencé avec de nouvelles turbulences, notamment dans la région du Golfe persique, et que "la confiance au sein des nations et entre elles diminue" avec l’augmentation des tensions géopolitiques. "La coopération internationale est à la croisée des chemins. Tout cela constitue un test sérieux pour le multilatéralisme", a-t-il déclaré lors du débat à l’occasion du 75e anniversaire de l’ONU qui est célébré cette année.

Rappelant que la défense de la Charte incombe en premier lieu au Conseil, il a indiqué que ladite Charte demeure "le cadre commun de la coopération pour le bien commun".  "À une époque de propagation de la haine et de l’impunité, la Charte nous rappelle la primauté de l’
État de droit et de la dignité humaine", a-t-il ajouté. Il a également indiqué que les valeurs et objectifs de la Charte perdurent, à savoir le règlement pacifique des différends, l’égalité des droits entre hommes et femmes, le principe de non-intervention, le droit à l’autodétermination et l’égalité souveraine des États membres, ainsi que des règles claires régissant le recours à la force.

Faire respecter les valeurs de la Charte

S’exprimant lors du débat, le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a souligné que les principes de la Charte sont devenus les fondements du droit international qui guident les relations amicales entre États et la coopération entre les nations. 

Selon lui, l’histoire de l’ONU est la preuve vivante de la vraie valeur de la Charte, et le respect de cette dernière a été crucial pour éviter une nouvelle guerre mondiale, promouvoir des solutions pacifiques aux conflits à travers le monde et assurer le maintien de la paix et la sécurité internationales. 

Les récents événements inquiétants qui ont eu lieu au Moyen-Orient soulignent encore plus l’importance de respecter la Charte, a-t-il argué, insistant sur les principes de non-utilisation de la force, de respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des États et de règlement pacifique des différends.

 

Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Binh Minh (1er plan, à droite), et le secrétaire général de l’ONU, António Guterres. Photo : VNA/CVN


Pham Binh Minh a relevé qu’en ces temps difficiles, la Charte de l’ONU démontre qu’elle est encore plus importante et essentielle que jamais.  Il a demandé de promouvoir le multilatéralisme et des relations équitables entre États, en accord avec la Charte, assurant que c’est le seul moyen de maintenir la paix et la sécurité internationales, de promouvoir le développement durable, de faire face aux changements climatiques et de faciliter la reconstruction après les conflits. 

En outre, en tant que principal organe en charge du maintien de la paix et la sécurité internationales, le Conseil de sécurité doit être à l’avant-garde du respect des buts et principes et de la Charte, et les membres du Conseil doivent montrer le bon exemple, a-t-il estimé.

Il a ensuite invité la communauté internationale à renforcer son engagement en faveur du multilatéralisme, en plaçant l’ONU en son cœur. Il a aussi demandé de renforcer le rôle des organisations régionales et d’étendre leur collaboration avec l’ONU et le Conseil de sécurité dans le cadre du maintien de la paix et la sécurité internationales dans leur région de compétence, et même au-delà. 

Il a rappelé qu’en Asie du Sud-Est, c’est la Charte de l’ONU qui a inspiré celle de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).  Il a également souhaité que tous les États, grands comme petits, adhèrent aux principes fondamentaux du droit international et de la Charte de l’ONU dans le cadre de la planification et de la mise en œuvre de leurs stratégies de développement, de sécurité et de défense, ainsi que dans le cadre de leurs politiques étrangères. 

En tant que pays profondément marqué par la guerre, a-t-il témoigné, le Vietnam a une profonde compréhension de l’importance cruciale du respect de la Charte dans l’optique d’assurer une paix durable, bâtir un ordre international basé sur le droit et promouvoir des relations amicales et équitables entre États. 

Le Conseil de sécurité affirme son attachement au droit international

Un record de 111 pays, avec plusieurs ministres, se sont inscrits pour ce débat sur le respect de la Charte, prévu de longue date par le Vietnam, membre non permanent et président en exercice du Conseil en janvier.

Dans une déclaration publiée jeudi par la présidence du Conseil de sécurité, la première sur la Charte dans l’histoire du Conseil de sécurité, les quinze membres du Conseil réaffirment également leur "attachement au multilatéralisme et au rôle central joué par l’Organisation".

"Le Conseil reconnaît l’importance cruciale que revêt la Charte dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales et le développement du droit international, y compris les principes qui régissent les relations entre 
États en vue d’aider à prévenir le fléau de la guerre", ajoutent-ils.

Le Conseil de sécurité rappelle que la Charte lui assigne "la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationale" et, à cet égard, il souligne que "tous les 
États et toutes les organisations internationale et régionales et autres doivent la respecter".


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.