16/01/2020 17:41
Le 15 janvier, l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission permanente du Vietnam auprès des Nations Unies, a présidé une réunion du Conseil de sécurité pour entendre le rapport du secrétaire général des Nations unies sur la situation du Mali.
>>Être membre du Conseil de sécurité des Nations unies, un honneur, des devoirs
>>Session du Conseil de sécurité sur le Yémen et la Colombie

Réunion du Conseil de sécurité sur la situation du Mali, le 15 janvier à New York (États-Unis).                                                    Photo : Khac Hiêu/VNA/CVN


Sous la présidence de l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission permanente du Vietnam auprès des Nations Unies, le Conseil de sécurité a discuté, le 15 janvier, de la situation politique et sécuritaire du Mali, des activités de la Mission des Nations Unies pour stabiliser la situation au Mali (MINUSMA) et du plan d'action de la MINUSMA dans un avenir proche.

Lors de cette réunion, Jean-Pierre LaCroix, secrétaire général adjoint de l'ONU, en charge des activités de maintien de la paix de l'ONU, a présenté le rapport du secrétaire général et Tiébilé Dramé, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali a prononcé un discours en ligne.

Selon le rapport de l'ONU, la situation sécuritaire au Mali se détériore, en particulier dans les régions du nord et du centre du pays. L'augmentation des activités de violence et de terrorisme ciblant les civils, les troupes gouvernementales et les Casques bleus de la Mission de la MINUSMA fait de nombreuses victimes et des centaines de milliers de sans-abri. Environ 1 000 écoles ont été fermées, les enfants n’ont pas été autorisés à aller à l’école, créant des troubles sociaux et des possibilités pour les groupes armés de recruter des enfants et adolescents.

En ce qui concerne la mise en œuvre de l'accord de paix et de réconciliation de 2015 au Mali (l'accord d’Alger), bien qu'il y ait eu des discussions entre le gouvernement du Mali et les parties prenantes, il n'y a généralement pas eu des progrès substantiels dans la mise en œuvre des dispositions de la résolution 2480 du Conseil de sécurité telles que la réforme de la constitution du Mali, la décentralisation, la réforme de l'appareil de sécurité, le développement de la région du nord et la garantie de la participation pleine, substantielle et effective des femmes.

Le secrétaire général de l'ONU a noté que le gouvernement malien avait tenu des sessions sur le "dialogue national inclusif" d'octobre à décembre 2019. Le ministre malien des Affaires étrangères a déclaré que les résultats des récentes sessions de dialogue national se reflétaient dans les quatre résolutions suivantes : organiser les élections législatives avant la fin de la législature de l'Assemblée nationale le 2 mai, organiser un référendum sur les amendements constitutionnels, redéployer les forces de défense et de sécurité restructurées sur l'ensemble du territoire malien, et examiner certaines dispositions de l'accord de paix de 2015. Le ministre malien des Affaires étrangères a également souligné l'engagement du gouvernement à mettre en œuvre l'accord d’Alger.

Lors de la réunion, l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la délégation vietnamienne auprès des Nations Unies, président du Conseil de sécurité des Nations Unies en janvier 2020 a prononcé un discours en tant que représentant national, partageant ses préoccupations avec le secrétaire général des Nations Unies et les pays sur la situation de la sécurité au Mali, condamnant les attaques contre des civils, les forces de sécurité du Mali et la MINUSMA. Il a souligné que la pleine mise en œuvre de l'Accord d'Alger est nécessaire et important pour maintenir la paix et la sécurité au Mali et appelle les parties à poursuivre le dialogue pour la mise en œuvre de l'accord.

L'ambassadeur a exhorté les parties prenantes à respecter l'obligation de protéger les civils, en particulier les femmes et les enfants, accroître la participation pleine, substantielle et intégrale des femmes au processus politique et économique, à soutenir les activités de la MINUSMA et les efforts de la communauté internationale pour aider le gouvernement malien à maintenir la paix et la sécurité internationales.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Cao Quy, un site historique  Direction Cao Quy, un village rattaché à la commune de Liên Khê, dans la ville côtière de Hai Phong au Nord-Est, à une centaine de kilomètres de Hanoï. Des dizaines de pieux viennent d’être découverts dans un champ du village. Selon les archéologues, ils auraient servi pour la fameuse bataille navale et la grande victoire de Bach Dang en 1288.