29/12/2020 16:33
Le chauffeur, un homme de 30 ans nommé M.T.T domicilié dans la province méridionale d’An Giang, qui avait eu des contacts étroits (F1) avec le 1.440e cas a été testé négatif une fois au SARS-CoV-2, a déclaré mardi 29 décembre un responsable local.
>>COVID-19 : un nouveau cas importé signalé ce samedi 26 décembre
>>Vinh Long resserre les mesures préventives contre le COVID-19

Désinfections du véhicule transportant le 1.440e patient du COVID-19, le 28 décembre dans la province de Soc Trang (Sud).
Photo : VNA/CVN

Selon Lê Van Phuoc, vice-président du Comité populaire de la province d'An Giang, le chauffeur a été mis en quarantaine dans un centre de quarantaine concentré dans le district de Long Phu dans la province de Soc Trang, lundi 28 décembre.

La province d’An Giang a rapidement recherché ceux ayant eu en contact étroit avec le conducteur et a trouvé 15 cas F2 qui sont également mis en quarantaine et attendent des résultats des tests.

La province a demandé aux agences compétentes de se coordonner étroitement avec les provinces de Vinh Long et Soc Trang dans la recherche des contacts.

Outre le chauffeur, d'autres personnes qui partageaient la voiture de sept places avec le 1.440e patient ont également été mises en quarantaine dans un centre médical de la commune de Truong Khanh, district de Long Phu, province de Soc Trang.

Les deux autres cas de F1 (ayant été directement en contact avec une personne testée positive) liés au 1.440e patient du COVID-19 au Vietnam et mis en quarantaine dans la province de Tiên Giang ont été également testés négatifs une fois au SARS-CoV-2.

En même temps, les autorités compétentes du 9e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville ont trouvé lundi soir un homme qui est entré illégalement au Vietnam avec les 1.440e et 1.451e cas du COVID-19, a annoncé mardi 29 décembre le Centre de contrôle des maladies de la ville.

Cet homme a habité à un atelier de bois dans le quartier de Long Binh, 9e arrondissement. Après être trouvé, cet homme et 20 autres ayant été en contact avec lui ont été mis en quarantaine dans un centre de quarantaine du 9e arrondissement. Des échantillons de ces personnes ont été prélevés pour faire des tests.

Parmi les immigrants illégaux, quatre se trouvent à Hô Chi Minh-Ville dont une personne est le 1.451e cas, les deux autres ont été testés négatifs au SARS-CoV-2, et un autre dans le 9e arrondissement, a annoncé le Service municipal de la santé lors de la réunion du Comité de pilotage pour la prévention et la lutte contre l'épidémie de COVID-19 de Hô Chi Minh-Ville tenue lundi 28 décembre.

Au 29 décembre, Hô Chi Minh-Ville a signalé 144 cas d’infection au COVID-19 dont 143 ont été guéris.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre