25/06/2022 00:00
Le collège Fleming et les Vietnamiens d’Orsay sont ravis de voir la jeune génération s’intéresser à la 20e édition du concours "Drôles de maths". Il serait intéressant de voir comment la mercatique relationnelle et prospective va impacter les jeunes matheux.
>>Le Vietnam remporte six médailles aux Olympiades internationales 2020
>>Concours "Défis des mathématiciens du futur" : le Vietnam rafle dix médailles d’or

L'ensemble de la dotation a été acheminée vers les établissements. Plus de 100.000 lots, près de 1.000 colis tous différents, confectionnés et envoyés en deux jours ! La date de remise de prix est décidée dans chaque établissement par les enseignants et l'équipe administrative. Quel que soit le résultat, le jeune matheux recevra le livret Dépli'Math.

Anthony Pham, 14 ans, en classe de 4e du collège Flemming, s’est classé premier au concours "Drôle de maths 2022". Il s’intéresse non seulement aux mathématiques mais aussi à la musique et au jeu d'échecs vietnamiens. Il joue avec sa petite sœur Jade, sur un plateau de cases blanches avec des inscriptions chinoises au centre et les pions sont remplacées par des jetons décorés d’idéogrammes chinois. La règle du jeu est à quelques exceptions près la même que pour les échecs occidentaux.

Pendant leur temps libre, Anthony et Jade jouent aussi à d’autres jeux comme les jeux de scrabble (dès 6-7 ans), de cartes, de dames, qui développent leur esprit mathématique et leur logique. Ils participent aussi à nombre d’activités d’extérieurs ou d’intérieur qui demandent du mouvement comme les danses folkloriques vietnamiennes, développant la latéralité, et la psychomotricité (coordonner et synchroniser les mouvements).

Par ailleurs, avec sa sœur Jade et ses amis Dào Antoine et Dào Anna, il participe à la Journée internationale de la paix avec la chorale "Vietnam Hymne à la paix" initiée par le Comité de liaison des ONG-UNESCO. Cette chorale a pour objectif majeur de faire connaître et de valoriser la Journée internationale de la paix (21 septembre) 2022 à Tolosa, province du Guipuzcoa en Espagne. Ils participent à cette journée à l’invitation du TOPIC (TIC) - membre de la Fédération international Choral et de Europa Cantat.

Ses parents, originaires de Hanoï, sont actuellement enseignants-chercheurs à Orsay et Massy. Ils encadrent leurs enfants et favorisent leur apprentissage des langues comme l’anglais et l’allemand. Anthony pratique l’allemand avec un jeune allemand dans le cadre des échanges inter villes. Il fera probablement ses études à la faculté d’Orsay.

Mercatique prospective

L’identité universitaire et scientifique d’Orsay n’est pas récente. Depuis plus de 60 ans, les étudiants et chercheurs font battre le cœur du campus dans la recherche, l’innovation et la médiation scientifique permanente avec 3 prix Nobel, 4 médailles Fields, le PROTO 204, le prix Abel de mathématiques ou encore la Maison d’initiation et de sensibilisation aux sciences. Le tout dans un cadre privilégié, au cœur d’un parc botanique de plus de 200 ha et à moins de 35 km de Paris.

Au 1er janvier 2020, avec le lancement officiel de l’université Paris-Saclay, c’est une nouvelle page de l’université Paris-Sud qui s’est tournée. Toujours marquée par le sceau de l’excellence mais davantage internationale et interdisciplinaire avec la réunion en un seul établissement de 14 universités, grandes écoles et organismes publics de recherche. À terme, elle accueillera 65.000 étudiants et plus de 9.000 chercheurs et enseignants-chercheurs.

La communauté vietnamienne d’Orsay et les parents d’Anthony se réjouissent de l’intérêt que portent les jeunes matheux au concours "Drôles de maths". La ville d’Orsay est fière d’avoir sur son territoire un des plus grands campus de France et est heureuse de pouvoir accueillir les enseignants, les chercheurs et les entrepreneurs d’aujourd’hui et de demain.

Nguyên Dac Nhu Mai/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï