11/07/2020 10:37
Depuis de nombreuses années, les États-Unis sont le principal marché à l’export du Vietnam et ce dernier est l’un des marchés à l’export les plus dynamiques des États-Unis.
>>L’ambassadeur américain salue les 25 ans de relations bilatérales
>>Vietnam et États-Unis célèbrent le 25e anniversaire de leurs relations diplomatiques

Le Vietnam et les États-Unis sont devenus aujourd’hui de vrais partenaires, voyant leurs échanges commerciauxet leurs investissements exploser. Revenons un peu dans le passé. Le 3 février 1994, le président des États-Unis, Bill Clinton, annonçait la levée de l’embargo à l’encontre du Vietnam. Le 11 juillet 1995, il proclamait la normalisation des relations diplomatiques entre Washington et Hanoï. Un nouveau chapitre était ainsi ouvert dans l’histoire commune, le Vietnam et les États-Unis ayant décidé de construire leur amitié sur la base d’intérêts communs, du respect réciproque et de la volonté de clore le passé pour regarder résolument vers l’avenir. Le processus de normalisation et de développement des relations a apporté de grands avantages aux peuples des deux pays, contribuant ainsi à la paix, à la stabilité, à la coopération et au développement.

Le commerce vietmamo-américain a atteint 77,5 milliards d’USD en 2019.
Photo : Dohoa/CVN

Le plus grand marché 

Selon le Département général des douanes, au premier trimestre, en dépit de l’épidémie de COVID-19, les échanges commerciaux ont connu une nette croissance en glissement annuel. La première puissance mondiale demeure le premier marché à l'export du Vietnam avec près de 16 milliards d’USD (+19,9% en un an), représentant 25,2% du total des exportations vietnamiennes.

Parmi les principaux produits d’exportation figurent le textile-habillement, suivi par les télé-phones et accessoires, les ordina-teurs - produits électroniques et composants, les chaussures, l’ameublement, les machines - outils et pièces détachées. Avec 3,3 milliards d'USD, le textile-habillement est toujours au premier rang des produits vietnamiens exportés sur le marché américain. Ce dernier est aussi le plus grand importateur de ce produit vietnamien, avec 47% du total. De plus, les États-Unis sont au 1er rang des débouchés des téléphones et accessoires du Vietnam, avec 2,67 milliards d’USD. Concernant les importations vietnamiennes de marchandises américaines, une valeur de 3,55 milliards d’USD a été établie pendant cette période, +16,8% en un an. Ainsi, au cours des trois premiers mois de l’année, le commerce bilatéral a-t-il atteint 19,5 milliards d’USD. La balance commerciale est toujours excédentaire pour le Vietnam, de 12,4 milliards.

Selon les chiffres américains, le commerce bilatéral a augmenté de 333 fois, de 233,4 millions d’USD en 1994 à 77,5 milliards en 2019. Les États-Unis sont actuellement le 3e partenaire commercial et le plus grand marché d’exportation du Vietnam qui est leur 16e partenaire commercial et leur 27e grand marché d’exportation.

“Les échanges commerciaux bilatéraux ont littéralement explosé et les deux pays collaborent désormais dans presque tous les domaines”, s’est réjoui l’ambassadeur des États-Unis au Vietnam, DanielJ. Kritenbrink. “Je peux être fier de ce que nous avons fait ensemble et je pense que notre partenariat est plus fort que jamais. L’économie et le commerce représentent sans doute le succès le plus éclatant des relations bilatérales. Les deux peuples sont aussi plus proches que jamais. En témoignent les 30.000 Vietnamiens qui font actuellement des études aux États-Unis”, a-t-il ajouté.  Hanoï et Washington partagent des points de vue similaires sur la paix, la stabilité et le développement en Asie-Pacifique, affirme l’ambassadeur américain. “Le Vietnam joue un rôle extrêmement important dans notre stratégie en Indopacifique. Nous souhaitons qu’il réussisse ses projets, car son succès est aussi le nôtre. La politique diplomatique des États-Unis a été élaborée sur la base de la conviction que nous serons plus forts, plus sécurisés et plus prospères si nous avons des alliés, des amis et des partenaires toujours plus performants tels que le Vietnam. Cela nous permettra de promouvoir nos intérêts communs dans différents domaines”, a-t-il fait observer.

Les deux pays parlent désormais de confiance stratégique et de coopération intégrale, ce qui est tout à fait possible, selon Ngô Quang Xuân, chef de la Mission du Vietnam auprès de l’ONU entre 1993 et 1999. “Si le Vietnam et les États-Unis ont réussi à passer du stade d’ennemis à des relations d’amitié, ils réussiront aussi à construire un partenariat de confiance. L’élan a été donné, la machine est en marche”, a-t-il souligné. Quarante-cinq ans après le printemps 1975, Vietnamiens et Américains peuvent être fiers de ce qu’ils ont fait ensemble. Il est désormais temps de rendre leurs relations plus diversifiées, plus substantielles et plus efficaces. Les entreprises américaines  implantées  au Vietnam y apprécient toutes l’environne-ment des affaires et expriment leur volonté d’investir sur le long terme.

Investissement modeste  

Le Vietnam encourage les entreprises américaines à investir dans les secteurs des énergies renouvelables, du pétrole, des infrastructures, de l’éducation, de la formation, du tourisme, de l’agriculture, des hautes technologies, de la finance et de la banque. 

Le Vietnam encourage les entreprises américaines à investir dans divers secteurs.
Photo : Thai Hùng/VNA/CVN

“Les investisseurs américains attachent une grande importance à l’investissement au Vietnam, le considérant comme un marché attractif”, a souligné Adam Sitkoff, directeur exécutif de l’AmCham. Selon lui, en 25 ans, les relations commerciales entre le Vietnam et les États-Unis se sont fortement développées et ont abouti à des résultats impressionnants. L'investissement des entreprises américaines joue un rôle important dans le développement du Vietnam, notamment Intel, GE, CocaCola, Microsoft, IBM, Nike, ExxonMobil... Cela aide le Vietnam à créer une base plus solide dans la chaîne d'approvisionnement mondiale. “Le Vietnam nous fournit des produits de base tels que produits agricoles, vêtements..., a ajouté Adam Sitkoff. J’espère que dans les années à venir, le commerce bilatéral connaîtra un développement plus fort, pour le bénéfice  mutuel”.

Non seulement le Vietnam, mais de nombreux autres pays suivent de près les répercussions des tensions commerciales sino-américaines, qui auront un impact sur la situation écono-mique mondiale car ce sont les deux premières puissances mondiales. Il est possible que cette guerre commerciale serve de base à l’établissement d’une nouvelle règle de jeu dans le commerce international. Cependant, ces tensions ouvrent aussi au Vietnam des opportunités telles que délocalisations de capitaux, d’usines, de chaînes d'approvisionnement... “Les entreprises américaines attachent toujours une grande importance au marché vietnamien”, a affirmé Adam Sitkoff. “J’espère que dans les années à venir, les entreprises vietnamiennes et celles de pays étrangers bénéficieront d’un environnement égal et favorable pour se développer. Cela signifie que leurs relations avec les organes administratifs devront être mutuellement avantageuses et transparentes”, a-t-il recommandé.

Vingt-cinq ans après la normalisation des relations diplomatiques Vietnam-Etats-Unis, à la fin 2019, les États-Unis comptaient près d’un millier de projets d’investissements directs en vigueur totalisant plus de 11 milliards d’USD, se classant 11e parmi les pays et territoires investissant au Vietnam. Un montant encore très modeste par rapport aux 300 milliards de dollars investis chaque année à l’étranger par les entreprises américaines.

Thê Linh/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

Le secteur touristique se joint au combat contre le COVID-19 Vu la situation épidémique compliquée dans le monde ainsi qu’au Vietnam, le secteur touristique de la province de Thua Thiên-Huê (Centre) respecte bien les règles fixées dans le cadre de la lutte et la prévention du COVID-19.