11/10/2020 06:36
Les arbres revêtent doucement leur manteau doré, les températures sont plus clémentes et le parfum des fleurs de lait (Alstonia scholaris - hoa sua en vietnamien) flotte dans l'air du soir.
>>La confection du côm de Mê Tri au patrimoine culturel immatériel national
>>Le charme de l'automne hanoïen

La fabrication nécessite plusieurs étapes, effectuées avec minutie et patience.

L’automne est là ! C’est en cette saison que Hanoï est la plus belle. C’est aussi le moment de se régaler du côm (grains de jeune riz gluant), l’une des spécialités culinaires de la capitale. On croise alors souvent des vendeuses ambulantes portant deux paniers remplis de côm et de feuilles de lotus qui serviront à emballer les précieux grains verts. Elles se font reconnaître de loin grâce aux pailles de riz attachées à leur palanche.

Personne ne sait vraiment quand cette friandise est née, mais tout Hanoïen vous dira que c’est au village de Vong que l’on confectionne le meilleur côm, qui se distingue par son arôme et sa saveur uniques. Le village de Mê Tri est également une adresse réputée pour le côm dont le métier de fabrication persiste depuis des générations. Ces jours-ci, dès la porte d’entrée de la maison, on ressent une certaine effervescence rythmée par le son du pilon et du mortier…

Les deux saisons principales pour savourer le côm sont le début de l’été et l’automne, où les fins connaisseurs vous diront qu’il atteint son pic de saveur, ce qui n’est pas peu dire !


Texte : My Anh/CVN
Photos : VNP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Culture et grands espaces à Yên Bái Chaque année, aux mois de septembre et octobre, les montagnes du district de Mù Cang Chai de la province de Yên Bái sont le terrain de jeu de très nombreux touristes.