03/06/2017 10:05
Le colléus, dont le nom botanique est Oleus forskohlii et le nom vietnamien, húng chanh, est originaire d’Inde. Il s’agit d’une plante aromatique vivace, à tige dressée et racines tubéreuses.
>>Le basilic commun
>>L’harpagophytum
>>Le glaïeul bleu

Le colléus.
Photo : Archives/CVN

Plante d’ornement prisée au XIXe siècle, le colléus est aujourd’hui cultivé de façon intense dans le Gujarât en Inde où il est utilisé comme condiment. On le multiplie par bouturage ou par division des racines au printemps ou en été. Il apprécie un sol bien drainé, ensoleillé ou partiellement ombragé. Racines et feuilles se récoltent à l’automne.

* Constituants connus : huile essentielle, diterpènes (forskoline).

* Effets et usages médicaux :

Le colléus est réputé en Occident depuis que l’on a isolé l’un de ses composants, la forskoline. Celle-ci est un médicament très efficace en cas de défaillance cardiaque, de glaucome ou d’asthme.

Cette  plante est couramment employée en Inde contre toutes sortes de troubles digestifs. Elle combat les flatulences, les ballonnements et les douleurs abdominales.

La forskoline - un composant actif de la plante - a été isolée dans les années 1970. Elle a de nombreux effets thérapeutiques : c’est un hypotenseur, un relaxant des muscles lisses ; il augmente la production d’hormones de la thyroïde, stimule les sécrétions digestives et abaisse la pression intraoculaire.

Tonique cardiaque et circulatoire majeur, le colléus est utilisé en cas d’insuffisance cardiaque et de faiblesse coronarienne. Il améliore l’irrigation du cerveau.

Grâce à son action antispasmodique, le colléus est efficace en cas de problèmes respiratoires, y compris l’asthme et la bronchite.

Le colléus est un traitement externe du glaucome (pression intraoculaire excessive qui,  non traité, entraîne la cécité).

Au Vietnam, ses feuilles sont utilisées dans la thérapie de diverses pathologies : coryza, grippe, hyperthermie, fièvre non sudorifique, toux, asthme, hémoptysie, angine, laryngite, hématémèse et épistaxis.

* Attention : ne pas utiliser sans avis médical, en cas de problèmes circulatoires ou de glaucome.
 
Dr Doàn Van Tân/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
La lampourde [16/12/2018 14:00]
L’hysope géante [09/12/2018 14:00]
L’agave [02/12/2018 14:39]
Le chèvrefeuille [25/11/2018 14:15]
Le mandarinier [18/11/2018 14:30]
Le streptocaulon [11/11/2018 14:18]
Le stémona [03/11/2018 14:30]
La sauge rouge [27/10/2018 05:18]
La crinole asiatique [21/10/2018 10:49]
La larme de Job [14/10/2018 14:00]
Le sabal [07/10/2018 14:00]
Le badamier [30/09/2018 10:15]
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).