20/02/2018 15:20
Son intelligence et sa fidélité ont fait du chien le plus vieil ami de l’homme depuis toujours. Pour les Vietnamiens, c’est un animal sacré et ils croient que si un chien entre dans votre maison au début de l’année, il apportera la chance et conjurera les mauvais esprits. L’année lunaire 2018 est placée sous le signe du Chien.
>>Le chien de Phu Quôc, une fierté du Vietnam
>>Les chiens à crête dorsale de Phu Quôc vendus 10.000 livres sterlings en Europe

Le chien en pierre au village de Dich Vi, district de Dan Phuong, Hanoï.
Photo : VNE/CVN

Les Vietnamiens vivent depuis des siècles dans un univers spirituel façonné par l’influence de plusieurs croyances et religions : le culte des ancêtres, le culte des génies tutélaires, censés aider et protéger la famille en lui apportant santé, prospérité, bonheur et paix ou le culte des animaux sacrés. 

Dans l’esprit des Vietnamiens, le chien fait partie des animaux symboliques et fabuleux comme la licorne, le dragon, la carpe, le lionceau. Il est honoré dans les temples et sa statue souvent réalisée en pierre est généralement posée devant les maisons ou les édifices importants pour chasser les mauvais esprits. Dans certains villages, les chiens en pierre sont appelés respectueusement "Quan Hoang" ou "Monsieur Thach", le génie protecteur des villageois.

Le Professeur Ngô Duc Thinh, directeur du Centre de recherche et de préservation de la culture et des croyances du Vietnam, explique : "Le chien a toujours été le meilleur ami de l’homme. Dans la croyance de plusieurs ethnies, les chiens apportent la chance. En plaçant des statues en pierre de chien devant les maisons ou les temples, ces lieux seront protégés. Les aboiements du chien peuvent chasser les mauvais esprit".

Dans certains villages du Nord du Vietnam, on pratique le culte du chien en pierre qui consiste à poser des statues de chien en pierre devant les lieux que l’on veut protéger du mauvais œil. C’est le cas dans le petit village de Dich Vi, dans la banlieue de Hanoï. Au bord du lac Truc Bach à Hanoï, il existe un temple appelé Dên Câu Nhi (Temple du Petit chien) qui a été bâti en 1010 sous le règne du roi Ly Thai Tô.

Le chien fait partie des animaux symboliques dans l'esprit des Vietnamiens.
Photo : CTV/CVN

Plusieurs ethnies minoritaires des régions montagneuses du Nord-Ouest, dont les Tày, pratiquent aussi le culte de chien en pierre.

Vi Van Co, un Tày qui habite le district de Lôc Binh, de la province de Lang Son, explique : "Dans notre province, les statues de chien sont placées devant la porte d’entrée de chaque maison et en particulier, devant celle dont l’orientation ne s’accorde pas avec les principes de la géomancie. Chaque famille possède un chien en pierre pour protéger la maison. C’est une coutume qui se transmet de génération en génération"

Le chien est le 11e animal du zodiaque oriental, après le coq et avant le cochon. Trân Lê Thu, un collectionneur de statues de chien en pierre, partage : "Souvent, les chiens sont sculptés de manière symbolique mais on reconnaît parfaitement son corps. Mettre les statues de chien en pierre devant la maison, c’est le meilleur moyen de se protéger contre le mal"

Il y a un proverbe vietnamien qui dit : "Si le chat vient chez soi, tu devras faire face à la pauvreté, si le chien y vient, tu accueilleras la prospérité". Nous vous souhaitons à tous une excellente Année du Chien.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Le festival d'automne de Bat Xat 2018 débute à Lào Cai Le deuxième festival d’automne de Bat Xat s’est ouvert dimanche 19 août dans la commune de Muong Hum, district de Bat Xat, province septentrionale de Lào Cai.