29/05/2018 17:55
Fondé en 2013, le chef-lieu de Kiên Tuong, situé au cœur de la région de Dông Thap Muoi (couvrant les provinces méridionales de Long An, Tiên Giang et Dông Thap). Frontalier avec le Cambodge, il témoigne de grands changements au niveau du développement de l’économie et de l’attractivité des investissements étrangers.
>>Long An s’oriente vers le développement d’une agriculture durable
>>La province de Long An engagée à favoriser les investisseurs

La riziculture mécanisée au sein de la zone économique frontalière internationale de Binh Hiêp, chef-lieu de Kiên Tuong, province de Long An (Sud).

Cinq ans après sa séparation d’avec le district de Môc Hoa, le chef-lieu de Kiên Tuong compte à l’heure actuelle trois districts et cinq communes dont les trois communes de Binh Hiêp, Binh Tân et Thanh Tri frontalières avec le Cambodge. Il s’étend sur plus de 200.000 km2 et est doté d'une population de 45.000 habitants.

À l’heure actuelle, le chef-lieu de Kiên Tuong est fortement déterminé à restructurer son agriculture suivant la Résolution N°8 de la province de Long An approuvé en mars 2016 à propos de l’aménagement des terres cultivables, de l’élevage aquatique et du renforcement de l’application de hautes technologies dans la production agricole, en parallèle avec le développement des services, de l’industrie, du commerce et du tourisme interprovincial de Long An, Tiên Giang et Dông Thap.

Mise en œuvre de la restructuration agricole

Kiên Tuong totalise quelque 2.900 ha destinés à la production rizicole à raison de deux moissons par an. Selon Phan Van Dung, vice-président du Comité populaire dudit chef-lieu, afin d’améliorer le rendement et de réduire le coût d’investissement, Kiên Tuong a fait appliquer la bonne pratique agricole de Vietgap et a procédé à la mécanisation dans les étapes de préparation de la terre, de l’ensemencement et des récoltes, tout en répondant aux critères requis par le programme national de la Nouvelle Ruralité lancé par le gouvernement depuis 2010.

Dans le secteur d’élevage aquatique, Kiên Tuong exhorte ses communes frontalières à se focaliser sur la production de pangasius de haute qualité pour exportation. Pour ce faire, le Comité populaire du chef-lieu de Kiên Tuong a mobilisé des entreprises en la matière en leur proposant des politiques avantageuses sur la réduction et l’exonération de taxe ainsi que sur le bail de location de locaux de production.

Le centre commercial du chef-lieu de Kiên Tuong, construit début 2018, pour favoriser les activités commerciales de la localité.

Des résultats positifs et des perspectives
d’investissement à Kiên Tuong


En 2017, la valeur totale de production agro-sylvo-aquacole de Kiên Tuong était estimée à 1,390 milliards de dôngs, aboutissant à 98% de l’objectif fixé par la province de Long An. Quant aux régions de matières premières rizicoles de haute qualité, Kiên Tuong a planifié près de 8.000 ha de terre rizicole dont 3.350 ha appliquant la haute technologie dans la production, à quoi s’ajoute l’achèvement de construction de 33 ouvrages hydrauliques d’irrigation et 88 digues contre les inondations au service de l’agriculture dans les communes de Thanh Hung, Tuyên Thanh et Binh Hiêp.

Quant à l’aquaculture, suivant le programme de développement aquatique de la période 2015-2020, ratifié par la province de Long An, Kiên Tuong a réussi à élever différentes espèces de poissons d’eau douce sur 110 ha, notamment des pangasius pour l’exportation, pour un volume de 14.000 tonnes en 2017, soit une hausse de 2,1% sur un an. Plusieurs politiques d’encouragement vers l’élevage d’espèces aquatiques sont menées depuis 2017 par l’intermédiaire de l’organisation d’une trentaine de modèles d’élevage des poissons dans les communes et la formation de la main-d’œuvre.

La récolte de pangasius à la sarl Dai Dai Thành, commune de Thanh Hung, chef-lieu de Kiên Tuong, province de Long An.

Selon Lê Van Hoàng, directeur du Service de l’agriculture et du développement rural de la province de Long An, d’ici 2020, le chef-lieu de Kiên Tuong pourra élargir la superficie de production agricole de haute technologie à hauteur de 2.500 ha, concentrée sur les trois communes de Binh Hiêp, Binh Tân et Thanh Tri, en alternance avec le développement de l’élevage aquatique et de la culture maraîchère.

De plus, la zone économique frontalière internationale de Binh Hiêp, créée en 2015, sur une superficie de plus de 13.000 ha, est d’ores et déjà devenue une destination prometteuse pour les investisseurs locaux comme étrangers, due à sa position géographique à proximité des provinces de Tiên Giang, Dông Thap, Hô Chi Minh-Ville et du Cambodge en termes de distance. À l’heure actuelle, ladite zone dispose d’entre 500 et 600 ha de terre aménagée pour la production agricole de haute technologie et le reste en attente des industriels. 

Texte et photos : Truong Giang/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Le festival d'automne de Bat Xat 2018 débute à Lào Cai Le deuxième festival d’automne de Bat Xat s’est ouvert dimanche 19 août dans la commune de Muong Hum, district de Bat Xat, province septentrionale de Lào Cai.