17/05/2018 20:30
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné la leçon tirée du traitement de l’incident environnemental provoqué par l’aciériste taïwanais Formosa, jeudi 15 mai, à une conférence nationale pour faire le bilan des activités du Comité de pilotage sur les mesures visant à stabiliser la vie, la production et les affaires des populations lésées du Centre.
>>Le Premier ministre se rend dans le Centre
>>Le vice-PM Trinh Dinh Dung se rend dans la province de Hà Tinh

La pollution de l’environnement marin dans quatre provinces de Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thiên-Huê est le plus grave incident environnemental qui s’est produit pour la première fois au Vietnam, a indiqué le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Selon le chef du gouvernement, cet incident étant survenu lors des élections des députés de la 14e législature de l’Assemblée nationale et des membres des Conseils populaires de tous échelons pour 2016-2021, des forces hostiles en ont profité pour s’opposer au Parti et à l’État.

Mais les autorités compétentes ont agi de manière opportune et adaptée pour régler l’incident, selon le Premier. Les ministères et secteurs ont retroussé leurs manches et travaillé ensemble à la résolution réussie de cette affaire, a-t-il fait savoir.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (Centre) au port de pêche Cua Viêt, dans la province centrale de Quang Tri.
Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

Le chef du gouvernement s’est félicité de la solidarité et de l’enthousiasme des populations de Thua Thiên-Huê et Quang Tri qu’il a constatés durant sa tournée dans ces provinces pour inspecter les réparations des conséquences causées par l’incident environnemental de 2016.

En avril 2016, des violations et des erreurs dans le processus de construction de l’usine Formosa ont provoqué le plus grand incident écologique jamais survenu au Vietnam. L’environnement marin a été pollué à une grande échelle, entraînant de lourds dégâts économiques, sociaux et environnementaux à court et à long termes.

L’aciériste taïwanais a reconnu sa responsabilité et versé 500 millions de dollars de dédommagement. Il a demandé pardon au gouvernement et au peuple vietnamiens et s’est engagé à ne pas laisser se reproduire d’autres infractions à la loi sur l’environnement et les ressources en eau

Evaluant le processus de traitement de cette affaire, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné les principes d’ouverture, de transparence, de démocratie, d’attachement au peuple, d’exactitude, et de surveillance étroite. Il convient d’affirmer les trois plus grands succès dans la stabilisation de la vie, de la production et des affaires des populations des quatre provinces : Les habitants ont confiance dans le Parti et le pouvoir populaire, ils sont plus soudés, et les cadres sont plus matures après l’accomplissement de cette tâche, a-t-il déclaré.

Parallèlement à cela, le rôle important des comités du Parti, et des administrations de l’échelon provincia au niveau local, et il s’agit d’une leçon d’expérience importante pour les localités dans le traitement d’affaires chaudes sur place, a encore indiqué le chef du gouvernement.

Notant que les exigences environnementales constituent un facteur dans le triangle économie-société-environnement et un pilier du développement, il a demandé au ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement de formuler des solutions de gestion pour assurer la conservation durable de l’environnement du Vietnam en général et l’environnement marin en particulier. 
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes