04/08/2020 16:49
La pandémie de nouveau coronavirus a provoqué les plus grandes perturbations de l'histoire dans l'éducation, avec des fermetures prolongées des écoles qui risquent d'aggraver les inégalités dans l'accès au savoir, s'est inquiété mardi 4 août le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, réclamant des "mesures audacieuses" pour faire face à cette crise.
>>L’ONU appelle l’Asie du Sud-Est à déployer des mesures de relèvement
>>L'ONU confrontée à un manque de financement des réfugiés en Éthiopie

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres. Photo : AFP/VNA/CVN

Selon les Nations unies, la crise sanitaire a affecté plus d'un milliard d'élèves dans le monde, se faisant particulièrement sentir chez les handicapés, les minorités, les réfugiés et les déplacés.

Qualifiant l'éducation d'"essentielle pour le développement personnel et l'avenir des sociétés", M. Guterres a fait plusieurs recommandations dans un message vidéo pour faire revenir les enfants en classe dans le cadre d'une nouvelle campagne internationale baptisée "Sauvons notre avenir". 

"À l'heure où le monde fait face à des niveaux insoutenables d'inégalité, nous avons plus que jamais besoin de l'éducation, ce grand égalisateur", a-t-il ajouté.

"Nous devons prendre des mesures audacieuses maintenant afin de créer des systèmes éducatifs inclusifs, résilients, de qualité et adaptés à l'avenir", a conclu le chef de l'ONU. 

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Thuân An, une paisible plage de Huê La ville de Huê est non seulement célèbre pour sa citadelle et ses tombeaux royaux, mais aussi pour ses longues plages sauvages. Rares sont ceux qui connaissent celle de Thuân An, dont l’atmosphère paisible ne laisse pourtant personne indifférent.